Entreprises de BTP

Sacyr affirme n’avoir « aucun projet de démantèlement » d’Eiffage

Le n°5 du BTP espagnol, Sacyr Vallehermoso, « n’a aucun projet de démantèlement ou de cession d’actifs » du groupe français de construction Eiffage, a indiqué jeudi un porte-parole du groupe à Paris, en réponse à des déclarations d’inquiétude de syndicats d’Eiffage. « Sacyr, comme actionnaire important, souhaite pour Eiffage un développement ambitieux dans l’intérêt tant des actionnaires que des salariés. Il répète qu’il veut qu’Eiffage soit un groupe français, dirigé par un management français, coté à Paris, poursuivant le développement ambitieux qui est le sien », a-t-il ajouté.
Plusieurs syndicats français et européens d’Eiffage ont affirmé jeudi dans une déclaration commune leur « opposition » à « toute OPA qui ne comprendrait pas d’engagements fermes et explicites sur le devenir du groupe ». « La construction, l’industrie routière, le génie civil, l’électricité comme l’activité métallique (Eiffel) risquent d’être vendus aux nombreux fonds d’investissement qui rêvent de spéculer à court terme au détriment de l’emploi sur nos secteurs », se sont inquiétés ces syndicats français (CGT, CFDT, CFTC, CGT-FO et CFE-CGC), belges (FGTB, CSC-BI), allemand (IG-BAU), italien (CISL), espagnols (UGT, CC.OO) et luxembourgeois (OGB-L).

Plus d’informations sur le BTP en Europe avec Le Bulletin européen du Moniteur

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X