Mobilité

Route solaire : informer en temps réel, éviter l’enneigement, produire de l’énergie….

Mots clés : Collectivités locales - Electricité - Energie renouvelable - Marché de lénergie - Réseau routier

La « Solar Roadway », concept de route constituée de panneaux solaires, vient de recevoir un prix de 100 000 dollars par le Département des transports américain. Elle se veut une alternative intelligente à la traditionnelle route en asphalte.

La route solaire est un assemblage de panneaux solaires multifonctions, carrés de 12 pieds, tous connectés entre eux. Verticalement, elle est divisée en trois couches.
Translucide, imperméable et capable de supporter une traction importante, la couche supérieure doit supporter le passage des véhicules. La couche intermédiaire héberge des cellules de types et de fonctions variés.

Informer en temps réel

Des cellules constituées de LEDs permettent de donner des informations en temps réel aux automobilistes. Par exemple, si un passage de biches était repéré par des détecteurs placés en bord de route, l’information serait transmise de panneaux en panneaux, et 400 m en amont les LEDs pourraient afficher « ralentir » sur le sol.

Eviter l’enneigement

Dans les panneaux constituant la route solaire, d’autres cellules emmagasinent la chaleur pour la restituer lorsque la route est enneigée, évitant ainsi le blocage des routes. Des cellules photovoltaïques transforment les rayonnements en électricité.
Le tout est coordonné par des microprocesseurs.
La couche la plus basse distribue l’énergie et permet la circulation d’informations. Ainsi, la route solaire constituerait une réelle production décentralisée d’énergie renouvelable et éviterait la mise en place de lignes aériennes.

Produire et distribuer de l’énergie en réseau

A terme, l’implantation de routes solaires permettrait de former un formidable réseau énergétique. Toutes les habitations à proximité de la route pourraient bénéficier, sans transport, de l’électricité produite.
Le couple d’américains à la base du projet, Scott et Julie Brusaw, souligne l’intérêt de son implantation dans un pays aussi étendu que les Etats-Unis. Ce gigantesque réseau permettrait à la Côte-Est de recevoir l’électricité produite durant les trois dernières heures du jour de la Côte-Ouest, et inversement.

à peu près 3,5m

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X