Entreprises de BTP

Roumanie : augmentation du prix des carburants, de l’électricité et du gaz

Les prix des carburants, du gaz, de l’électricité et du chauffage urbain ont été majorés de 5% en moyenne à partir de jeudi 3 janvier 2002 en Roumanie, aux termes d’un accord entre le gouvernement et le Fonds Monétaire International (FMI).

Le prix de l’essence a augmenté de 3%, passant à 17.050 lei (environ 0,6 €) pour un litre de sans plomb, suite notamment à la hausse des accises et à la dévaluation de la monnaie nationale. Une nouvelle hausse, d’un montant égal, devrait intervenir prochainement, a averti la compagnie nationale Petrom.

Le tarif de l’électricité a été majoré de 3,6% et des hausses similaires sont prévues le 1er février et le 1er mars, ce qui permettra au principal fournisseur roumain d’électricité, Termoelectrica, de couvrir ses coûts de production.
Pour le gaz, la hausse s’élève à 7,7% et est notamment due à la dévaluation du leu, alors qu’environ 30% du gaz naturel consommé en Roumanie est importé.

Les Roumains devront en outre payer 4,5% de plus pour le chauffage urbain. Ce tarif sera encore progressivement augmenté jusqu’en juillet, lorsqu’il devra représenter l’équivalent de 20 dollars pour une gigacalorie, contre 15,4 dollars actuellement.
Le coût des transports ferroviaires et urbains devrait pour sa part augmenter à partir de février.

Selon l’accord stand-by conclu avec le FMI en octobre 2001, portant sur un prêt de 383 millions de dollars, le gouvernement roumain s’est engagé à réduire les pertes des services publics en augmentant les tarifs perçus auprès des consommateurs.

Toujours selon cet accord, le taux d’inflation qui s’est élevé à environ 30% en glissement annuel en 2001, devrait être ramené à à 22% en 2002.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X