Matériaux et équipements

Rockwool : des évolutions plus que des innovations

Mots clés : Bruit - Innovations - Produits et matériaux - Protection et sécurité incendie - Sécurité incendie

Le fabricant de laine de roche a présenté ce matin ses nouveautés. Des améliorations concernant la maniabilité, la performance thermique ou la facilité de pose tout en gardant bien à l’esprit les contraintes en termes d’acoustique ou de résistance au feu.

Plus que d’innovations, le fabricant de laine de roche Rockwool a présenté mardi 17 octobre des évolutions de produits. Des évolutions qui permettent de faciliter leur pose, leur maniabilité et d’améliorer la performance thermique des bâtiments.

Quatre produits donc. Un panneau rigide double densité en laine de roche non revêtu dédié aux systèmes d’Isolation des façades sous enduit (Ecorock duo). « Composé de deux couches – une couche de surface supérieure fine et rigide de 2 cm et une couche plus importante de 11 cm moins dense et plus légère pour un panneau de 13 cm –  il permet d’améliorer la performance thermique tout en restant très maniable et plus léger », explique Matthieu Biens, directeur marketing et développement Europe du Sud. Même esprit pour l’isolant des combles avec de la laine à souffler rapide à insuffler de manière homogène. « Elle se pose sans déflecteur – un simple grillage suffit -, bénéficie d’une bonne tenue au vent et à l’eau et affiche une belle performance (lambda de 44) », poursuit Matthieu Biens.

Lancée depuis septembre, Rockwool propose une offre spécifique pour les parkings : un panneau d’isolation des planchers béton revêtu d’un voile de finition naturel ou noir. « Une solution économique, facile à manipuler, coupe-feu (REI120 mm) allant jusqu’à 300 mm d’épaisseur.

Dernier produit en date : un panneau spécifique à la construction métallique, permettant de travailler en une seule couche avec une performance thermique Up de 0.21 contre 0.25 W/m2.k auparavant. « La laine de roche compte de nombreux atouts en matière d’acoustique, de sécurité incendie. Elle est aussi un matériau durable et recyclable… des critères complémentaires  à celui de l’efficacité énergétique indispensables à intégrer en amont de la construction ou de la rénovation », poursuit-il.

 

Etre et rester le leader de la laine de roche

 

Rafaël Rodriguez, le directeur général Europe du Sud a profité de l’occasion pour affirmer que Rockwool était le leader de la laine de roche et qu’il comptait bien le rester. Rockwool est présent dans 38 pays, réalise un chiffre d’affaires de 2.2 milliards d’euros en 2016, compte 10 500 salariés et détient 39 usines dans le monde.

La France reste un marché important : trois lignes de fabrication en Auvergne, 276 millions d’euros de CA en 2016. Parmi les axes de développement qu’a rappelés le directeur : l’accompagnement du client par la formation ou encore le recyclage des déchets. 150 chantiers ont fait l’objet de l’offre de recyclage proposée par Rockwool depuis 2012, soit 30 chantiers par an en moyenne. «Cela peut paraitre peu mais ce sont pour la plupart des opérations de grande envergure. Dernière en date une plateforme commerciale : 14 000 palettes, 6 tonnes de laine de roche ont été recyclées ». Un service payant pour le client mais utile. Certains clients ont d’ailleurs pu obtenir des labels type Breeam ou Leed en partie grâce à cela ».

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X