Règles et Normes

Risque sismique en France : quelles obligations pour quels bâtiments

Mots clés : Risque sismique - Technique de construction

La construction parasismique française tient compte de deux facteurs : la nature de l’ouvrage et sa situation géographique. L’objectif est toujours la sauvegarde des vies humaines.

En matière de séisme, l’objectif de la réglementation française est d’abord la sauvegarde des vies humaines. La construction peut subir des dommages irréparables, tant qu’elle ne s’effondre pas sur ses occupants. Le texte de référence en la matière est l’Eurocode 8, relatif au calcul des structures pour leur résistance au séisme. Ces règles, qui s’appliquent  aux permis de construire déposés depuis le 1er mai 2011, définissent les exigences parasismiques en fonction de deux critères : la nature de l’ouvrage et sa localisation géographique.

 

Nature des ouvrages

 

La réglementation distingue deux types de bâtiments : les ouvrages à « risque normal » et les ouvrages à « risque spécial ». Parmi Les bâtiments « à risque normal », la réglementation distingue quatre catégories d’importance :

– Les bâtiments d’importance I, dans lesquels toute activité humaine est exclue, tels que les abris à vélos ou les hangars agricoles.

– Les bâtiments d’importance II, qui comprennent les maisons individuelles, les établissements recevant du public (ERP), les bâtiments dont la hauteur est inférieure à 28 m, le...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X