Chantiers

Ripage réussi d’une dalle de 7 000 t pour couvrir une future gare du Grand Paris Express

Mots clés : Gares, aéroports

Programmé depuis trois ans dans l’étroite fenêtre du week-end du 15 août, le ripage nocturne de la dalle de couverture de la future gare RER « Fort d’Issy-Vanves-Clamart » s’est déroulé avec des moyens considérables et une précision d’horlogerie.

Située au carrefour des communes d’Issy-les-Moulineaux, Clamart, Vanves et Malakoff (Hauts-de-Seine), la nouvelle gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart sera le point d’échange entre la ligne N du Transilien et la future ligne 15 du Grand Paris Express. Le moment clé du chantier vient de se dérouler à l’occasion du grand week-end du 15 août. Il s’agissait de riper la dalle de 7000 t, qui formera la future toiture de la gare sur 60 m pour atteindre son emplacement définitif.

Aux premières heures du 12 août, à l’aide d’une grue d’une capacité de levage de 1 200 t, la SNCF et l’entreprise Maïa-Sonnier ont retiré les ponts-rails provisoires installés l’hiver dernier à l’aplomb du chantier. Les équipes du consortium Horizon (Bouygues Travaux Publics Ile-de-France et Solétanche Bachy) ont pris le relais. Première phase : retirer les deux têtes des piles provisoires pour permettre de riper la dalle de 7 000 t (80 m de longueur, 25 m de largeur et 1,5 m d’épaisseur), préfabriquée sur site depuis mars dernier.

 

Première phase du ripage : 20 m en 20 minutes

Après le levage de la première tête de pile, la direction de Bouygues décide de modifier son plan de travail. Au lieu de riper la dalle sur 60 m en une seule opération, le déplacement va se dérouler en deux temps : un premier sur une vingtaine de mètres pendant que la SNCF prépare le retrait de la seconde tête de pile ; puis un second sur les 40 derniers mètres à couvrir.

Porté par les 42 tracteurs automoteurs à transmission hydraulique du néerlandais Mammoet, soulevé d’environ 30 cm au-dessus des parois moulées d’une profondeur de 40 m qui lui serviront d’appui, le monolithe de béton a parcouru les 20 premiers mètres en vingt minutes ! Ce qui a permis à Bouygues d’annoncer en début d’après-midi aux représentants de la Société du Grand Paris, présents sur place, une avance du chantier de quelques heures sur le planning – une fin de ripage vers 1 h 00 au lieu de 3 h 00.

 

Deuxième phase du ripage

Le retrait de la seconde tête de pile a cependant pris plus de temps, et, après sa dépose, la deuxième phase de ripage a commencé vers 23 h 45. Le chargement supporté par 244 essieux, soit 976 roues, a entamé son parcours par étapes. Suivi par les ingénieurs de la SNCF, de Bouygues TP et les opérateurs de Mammoet, il a fait l’objet de contrôles constants jusqu’au point de dépose, atteint peu après 1 h 15.

 

 

Reprise du trafic en temps et en heure

Après la liaison dalle-parois moulées par les équipes d’Horizon, les entreprises mandatées par la SNCF ont procédé au remblai de la dalle et des fosses de part et d’autre, puis à la pose des voies. Mercredi 16 au matin, le trafic reprenait sur la ligne N du Transilien, entre Montparnasse et Versailles-Chantiers. Désormais, Bouygues TP s’engage dans le creusement en sous-œuvre de la future gare souterraine qui accueillera la ligne 15 du métro, entre Noisy-le-Grand et Pont-de-Sèvres.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    compétence

    Un grand bravo aux équipes de Bouygues TP, Mammoet, Solétanche Bachy, Maïa-Sonnier et SNCF pour la réussite de cette prouesse technique faite sans tapage médiatique Ph Faucon
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X