Réalisations

Richard Rogers offre un bâtiment écologique au Pays de Galles

La reine Elizabeth II a inauguré mercredi l’Assemblée nationale galloise, dont le bâtiment, conçu par l’un des architectes du Centre Pompidou à Paris, Richard Rogers, est un modèle d’écologie et de transparence.

Les parois du parlement sont en verre, symbolisant la démocratie et la transparence, permettant de suivre de l’extérieur ce qui se passe à l’intérieur. Les parois ont dû toutefois être renforcées par de l’acier pour des raisons de sécurité.
Le Senedd (parlement ou sénat en langue galloise), en bois, en verre et en ardoise, utilise des énergies renouvelables et les chasses d’eau des toilettes sont alimentées par de l’eau de pluie drainée du toit.
Des matériaux venant du pays de Galles, notamment mille tonnes d’ardoise, ont été utilisés en priorité. Au total 36% du budget en main-d’oeuvre et en matériaux ont été dépensés localement.
La chambre elle-même se trouve dans un élégant cône de bois.
« Le talent et l’imagination de ceux qui ont conçu et construit cet exemple remarquable d’architecture moderne vous ont donné un décor spectaculaire pour travailler », a déclaré la reine.
Ce bâtiment a coûté 98,5 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X