Aménagement

Rhône-Alpes, locomotive du transport ferré

Le fer à dix sous, c’est fini : la région Rhône-Alpes compte engager sur les cinq prochaines années quelque 1,37 milliard d’euros (9 milliards de francs) dans sa politique de transport ferroviaire, exploitation, infrastructures et matériels compris. Dénonçant le transfert «d’une compétence sans les moyens nécessaires», elle s’aiguille néanmoins résolument vers le rail. Signe fort, en novembre 2001, elle devrait adopter un plan d’investissement matériel 2002-2006 pour les Transports express régionaux d’un montant de 460 millions d’euros (3 milliards de francs) pour l’achat de 250 caisses.
Parallèlement, Anne-Marie Comparini, sa présidente, signera avec la SNCF une convention afin que « le client bénéficie d’une offre qui alliera confort, qualité et fiabilité ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X