Collectivités territoriales

Réserve parlementaire : les 10 plus gros « coups de pouce » des députés aux communes de leur département

La « réserve parlementaire » de quelque 80 millions d’euros utilisée par les députés en 2015 a été publiée lundi 29 février sur le site de l’Assemblée.

Pour la troisième année consécutive, l’Assemblée nationale a mis en ligne la réserve parlementaire utilisée par les députés. Un tableau qui présente, pour l’année 2015, l’utilisation de cette réserve par bénéficiaire, député ou groupe et par département.

Afin de participer à l’effort d’économies, les députés ont demandé en 2015 l’attribution de 81,2 millions d’euros de subventions, permettant – comme en 2014 – la restitution du solde au budget de l’État, soit la somme de 8,75 millions d’euros. Cette réserve utilisée par les députés s’est répartie en 2015 part quasi égale entre soutien aux communes et associations. Voici « le top 10 » des dotations pour la construction et les travaux publics.

Parmi les plus généreuses donations notons donc à la première place, l’octroi par Gilles Carrez, président Les Républicains de la Commission des finances, de 200.000 euros au Perreux-sur-Marne (Val de Marne), dont il est maire, pour des « travaux d’intérêt local ».

En deuxième position, on retrouve les 190.000 € alloués par le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, élu de Seine-Saint-Denis, à la commune de Bondy pour l’aménagement d’un terrain de sport.

Deux députés LR et une députée UDI se partagent la 3e marche de ce « podium » avec une dotation de 130.000 € : le député des Alpes-Maritimes Jean Leonetti pour « la réalisation de travaux d’accompagnement dans la création d’un bus-tram » à Antibes ; le député du Var, Georges Ginesta pour le renforcement de la voirie de la route des Golfs à Saint-Raphaël. Dernier ex-aequo, la députée de Nouvelle-Calédonie, Sonia Lagarde pour le projet de la future piscine du quartier de Magenta à Nouméa estimé au total à un peu plus de 9 M€.

6e du classement, le député SRC, Marcel Rogemont a attribué 111 500 € à la commune de l’Hermitage en Ille-et-Vilaine pour la construction d’un complexe de tennis inter-communal.

Il est talonné par Patrick Lemasle, député SRC de Haute-Garonne, 7e, généreux donateur de 110.000 € à la commune de Montesquieu-Volvestre pour ses « travaux d’urbanisation sur la route départementale 627 en vue de la sécurisation de l’accès à l’école de Bonzoumet », dont le montant total s’élève à un peu plus de 400.000 €.

8e ex-aequo avec 100.000 € de dotation : les députés LR des Hauts-de-Seine Jean-Jacques Guillet et d’Indre-et-Loire, Philippe Briand, contribueront respectivement à l’aménagement de la halle du marché couvert de Chaville et à des « travaux d’intérêt local » de la commune de Saint-Cyr-sur-Loire.

Enfin, en 10e place on trouve le député SRC de la Réunion, Thierry Robert, avec 90.000 € pour la reconstruction du boulodrome et de ses locaux au centre ville de Saint-Leu.

Au total, le groupe socialiste s’est réparti 39,9 millions d’euros. L’enveloppe de LR était de 26,3 millions d’euros.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X