Droit de l'environnement

Reporting RSE : un livre blanc pour simplifier la publication des obligations environnementales

L’association Orée a officiellement présenté ses 35 préconisations juridiques, techniques et opérationnelles pour simplifier la publication des informations réglementaires environnementales par les entreprises et faciliter leurs relations avec l’administration.

Qu’est-ce qui ne va pas dans les items environnementaux en matière de reporting RSE ? C’est pour répondre à cette question que les membres d’Orée [1] ont produit, avec le soutien du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM), un livre blanc. Présenté lundi 24 avril en présence d’un large public et des responsables du Commissariat général au développement durable (CGDD), il formule 35 préconisations, élaborées au sein d’un groupe de travail dédié, « pour une mise en cohérence des obligations réglementaires environnementales ».

 

Outil politique


« Le CGDD a participé à toutes les réunions de travail », a tenu à préciser Daniel Baumgarten, président du groupe de travail Orée et directeur Développement durable chez Séché Environnement, en ouvrant la session publique de présentation du livre blanc. S’il n’est pas une « revendication », explique Patricia Savin, présidente d’Orée et avocate associée au cabinet DS avocats, il n’en est pas moins « un outil politique réalisé pour le ministère de l’Écologie pour porter à la connaissance du gouvernement et des parlementaires, les incohérences, freins et absurdités de réglementations environnementales contradictoires et contreproductives ».

Sa publication entre les deux tours de la présidentielle et « avant la constitution d’un nouveau gouvernement » n’est donc pas le fruit du hasard.

 

...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X