Etat et collectivités

Repentin et Lienemann seuls candidats pour présider l’USH

L’élection du successeur de Michel Delebarre, non rééligible, à la présidence de l’Union sociale pour l’habitat (organismes HLM) aura lieu le 10 décembre.

Le 10 décembre, après le 69e congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat qui aura lieu du 23 au 25 septembre à Cannes, sera élu le prochain président de l’USH. La soixantaine de dirigeants des cinq familles du mouvement HLM: ESH (Entreprises sociales pour l’habitat), Fédération des Offices publics d’habitat, Fédération des coopératives HLM, Fédération des associations régionales d’organismes HLM et Chambre syndicale du Crédit immobilier ; éliront le successeur de Michel Delebarre, non rééligible.
Il ne reste désormais que deux candidats.
D’un côté Thierry Repentin, 45 ans, membre du conseil fédéral de la Fédération des Offices publics de l’habitat. Il est administrateur de l’Office public de l’habitat de la Savoie et de l’Office public de l’habitat de Chambéry. Egalement sénateur PS de la Savoie, il est le rapporteur du budget du logement au sein de la Haute Assemblée et a été co-auteur en 2005 avec Dominique Braye, sénateur UMP des Yvelines, du rapport « Foncier, logement: sortir de la crise ».
De l’autre Marie-Noëlle Lienemann. Agée de 57 ans, elle est présidente de la Fédération des Coopératives HLM depuis 2003. Elle est également députée européenne et vice-présidente PS de la région Nord-Pas-de-Calais depuis mars 2004.
Mme Lienemann était entrée en 2001 au gouvernement de Lionel Jospin, comme secrétaire d’Etat chargée du Logement (2001-2002), fonction qu’elle a également occupée dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy avec le titre de ministre délégué au Logement et au Cadre de vie (1992-1993). Michel Delebarre, député-maire PS de Dunkerque et ancien ministre du Logement, est président de l’USH depuis 10 ans. Il a exercé deux mandats de 4 ans puis a obtenu, par exception, de prolonger sa présidence de deux ans, pour raison d’élection présidentielle en 2007.
Le mouvement HLM et ses 800 organismes gèrent 4,1 millions de logements locatifs et logements-foyers dans lesquels habitent environ 10 millions de personnes.

Adrien Pouthier avec AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X