Réalisations

Réouverture de la Cité de Refuge rénovée

Mots clés : Architecte

Rue Cantagrel (Paris XIIIe), Résidences Sociales de France (RSF/3F/groupe Solendi) vient de livrer le chantier de restauration/restructuration de la mythique Cité de Refuge de Le Corbusier et Pierre Jeanneret (1933)…

Conçue pour l’armée du Salut, la Cité de Refuge avait pour vocation d’accueillir les plus démunis tout en leur offrant une structure pour se reconstruire. Si cette vocation a perduré jusqu’à aujourd’hui, l’obsolescence de la configuration des bâtiments et leur dégradation ont conduit la Fondation de l’armée du Salut à lancer en 2007 un projet de réhabilitation de la Cité de Refuge et du Centre Espoir (bâtiment attenant construit en 1978 par les architectes Georges Candilis et Philippe Verrey). Lancé en décembre 2011, le programme s’est déroulé en deux phases : réhabilitation du Centre Espoir menée par RSF avec Opéra Architectes, mandataire, livrée en juillet 2014. Restauration et restructuration de la Cité de Refuge, menée par RSF avec François Chatillon, ACMH, associé à Opéra Architectes, livrée ce 19 novembre 2015. A l’issue des travaux, la capacité d’accueil totale du site a été portée de 273 à 282 places. 

 

Comité de suivi

 

Le projet architectural global a été mis au service du projet social. Un projet social qui nécessitait la restructuration physique des dortoirs et des sanitaires collectifs pour rendre l’accueil des résidents plus humain : avec des chambres pour couples et familles, accessibles aux personnes à mobilité réduite et des studios individuels. De nouveaux espaces de vie collectifs et individuels seront mis à disposition des personnes accueillies pour leur permettre de se reconstruire et préparer leur réinsertion sociale. Durant tout le projet de rénovation du bâtiment, une réflexion sur la mise en valeur des éléments patrimoniaux a été menée conjointement au projet technique, permettant d’adapter les espaces à leur nouveau fonctionnement. Un comité de suivi archéologique, scientifique et technique réunissant les différents intervenants a ainsi été mis en place pour l’examen et la validation de ces transformations. L’ampleur du chantier de restauration de la Cité de Refuge fera l’objet d’un ouvrage de référence aux éditions du Patrimoine qui en ont confié la rédaction à Gilles Ragot et Olivier Chadoin, avec un reportage photographique de Cyrille Weiner (La Cité de refuge de Le Corbusier, « L’usine à guérir », parution en février 2016).

Focus

Intervenants et dates-clés

Gestionnaire : Fondation de l’armée du Salut. Maîtrise d’ouvrage : RSF. Maîtrise d’œuvre : Opera Architectes (François Gruson), mandataire. François Chatillon, ACMH. BET : Cotec Ingenierie. Entreprise générale : Bateg-Sicra. Bureau de contrôle : Batiplus. Coût d’opération : 31 655 720 euros TTC.

Dates clés : 2009 (consultation maîtrise d’œuvre), 13 juillet 2011 (obtention du permis de construire), 20 décembre 2011 (démarrage des travaux), 4 juillet 2014 (livraison de la première phase des travaux, Centre Espoir), 19 novembre 2015 (livraison de la seconde phase des travaux, Cité de Refuge). 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X