Logement

Rénovation urbaine: l’Assemblée vote la dotation supplémentaire de 1 milliard €

Mots clés : Gouvernement - Urbanisme - aménagement urbain

L’Assemblée nationale a voté le 15 octobre une dotation supplémentaire d’un milliard d’euros au bénéfice de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), dont 100 millions dès 2017, comme annoncé par François Hollande fin octobre.

Grâce à un partenariat noué avec Action logement, il était prévu initialement que l’Anru dispose de 5 milliards d’euros pour la période jusqu’en 2024. « On va rajouter encore un milliard de plus », avait annoncé le chef de l’Etat devant le Forum national des Conseils citoyens fin octobre.

Le Premier ministre Manuel Valls avait déjà annoncé dès fin septembre, lors du congrès du Mouvement HLM, que le gouvernement allait proposer « d’amplifier la force de frappe de l’Anru ». 

Mardi 15 octobre, les députés qui examinaient les crédits de la mission « politique des territoires » pour 2017 ont donc voté des amendements du gouvernement qui accordent à l’Anru une dotation supplémentaire de 1 Md €.

L’Assemblée a en outre adopté en première lecture les crédits 2017 de la « politique des territoires », quartiers et zones rurales, qui s’élèvent à 895 millions d’euros (en autorisations d’engagement).

Les socialistes et radicaux de gauche ont voté pour, à l’inverse des députés LR, UDI et Front de gauche. 

Arnaud Viala (LR) a critiqué « un manque d’ambition total » et un budget n’apportant « aucune amélioration dans la vie de nos concitoyens », tandis qu’André Chassaigne (FG) a dit « l’urgence » selon lui de « rebâtir une véritable stratégie de service public », en pointant notamment le recul des crédits de la politique de la ville à 416 millions d’euros (-12,5 M EUR).

La politique d’aménagement du territoire ayant un caractère transversal, des mesures sont prévues dans d’autres volets du budget. L’effort global programmé en faveur des territoires est en hausse pour 2017 à 7,9 milliards d’euros. Ces financements doivent permettre « qu’aucun territoire ne soit oublié », a fait valoir le ministre de l’Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X