Economie

Rénovation énergétique : La TVA à 5,5 % ? Coûteuse et peu efficace en matière d’emploi, selon la Cour des comptes

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Efficacité énergétique - Fiscalité - Monde du Travail

Le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO) a rendu public mercredi 16 décembre un rapport sur la taxe sur la valeur ajoutée, très critique sur l’efficacité des taux réduits notamment applicables aux travaux de rénovation énergétique des logements. Cher pour l’Etat (près de 5 mds €), trop peu créateur d’emplois (14.000 depuis sa création en 2000) et avantageux uniquement pour les classes les plus aisées : le dispositif doit disparaître, recommande le rapport.

Le raisonnement paraît imparable : une TVA réduite à un taux de 5,5% pour des travaux de rénovation énergétique et les travaux induits dans son logement, ce sont des prix plus bas, donc une...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X