Urbanisme et aménagement

Rénovation énergetique et bâtiments : des solutions au service de la ville de demain

Mots clés : Air - Efficacité énergétique - Matériel - Equipement de chantier

La rénovation énergétique des bâtiments constitue une opportunité à l’échelle de la ville. Les secteurs résidentiel et tertiaire sont responsables de 43 % des consommations d’énergie finale et de plus de 20 % des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le parc tertiaire représente à lui seul un tiers de ce bilan alarmant, d’où la nécessité d’engager rapidement des actions de rénovation énergétique. L’enveloppe du bâtiment joue un rôle crucial dans cette quête d’amélioration et peut également contribuer à un aménagement urbain durable, performant et optimisé. Face à ce constat, le fabricant WICONA s’est lancé dans un nouveau concept de façade.

Une façade modulaire hermétique

La façade « CCF » (pour « Closed Cavity Façade ») est une façade en « éléments », double peau, étanche, à cavités fermées, qui assure le contrôle automatique de la circulation de « l’air sec » et de sa pression dans l’ensemble des espaces du bâtiment. Cette solution est adaptée tant pour le neuf que pour l’existant.

WICONA a lancé un projet de recherche visant à étudier la systématisation de ces éléments et l’impact des propriétés des cavités fermées sur les solutions constructives et les matériaux utilisés pour les façades. Ce travail de recherche et de développement a été mené au centre de tests de WICONA, par le laboratoire ZEB à Bellenberg, en Allemagne, où il se poursuit actuellement.

L’ingénierie au service du bâtiment

La régulation des conditions de pression dans les unités constitue un défi particulier à relever. WICONA s’aventure là sur un tout nouveau territoire et travaille en collaboration avec des spécialistes de l’air comprimé. L’air sec insufflé dans la cavité fermée impose, en effet, que les matériaux avec lesquels il entrera en contact soient soumis à des tests précis. Joints, produits d’étanchéité, surfaces laquées, protections solaires… tous font donc l’objet d’essais pour connaître leur réaction à l’air sec, leur durabilité et leur longévité. De plus, les exigences accrues en matière d’étanchéité de la cavité fermée requièrent des ajustements dans l’élaboration de ces unités et dans leur fabrication.

La maîtrise et le contrôle de la qualité de l’air sec, injecté sous pression dans chaque élément de cette façade modulaire, assurent la stabilité des performances et l’absence de condensation.

Caractéristiques techniques

Elles sont les suivantes :
– Extérieur : vitrage simple.
– Intérieur : double ou triple vitrage.
– Intégration du store à lames ou toile entre les deux volumes verriers.
– Préfabrication des modules en atelier.
– Profondeur de façade réduite : jusqu’à 400 mm.
– Performances thermiques et acoustiques :
      – Uw = 0,7 W/m²K avec un triple vitrage Ug = 0,5 W intérieure/m²K.
      – RA, tr = 48 dB

Les dimensions des modules – largeur, hauteur et profondeur – sont adoptées en fonction des performances souhaitées.

Un projet, une solution

WICONA a développé une première façade qui met en application les principes de la façade CCF. Ce travail est mené en partenariat avec App, société allemande basée à Leutkirch experte en façades, dans le cadre d’un projet de rénovation d’un bâtiment pour une compagnie d’assurance situé à Zurich. Le projet prévoit la mise en œuvre d’une façade CCF d’environ 5 000 m2, soit, un total de 242 éléments de différentes dimensions, avec angles arrondis, conçus en appliquant la technologie CCF. Les dimensions des modules mis en œuvre sont les suivantes : 4 200 mm (L) x 2 400 mm (H).

Cette façade double peau, développée puis quasi intégralement produite et assemblée en Suisse par Gartner, est destinée à être utilisée pour des programmes de bureaux de grande envergure.

En savoir plus

    – Encombrement réduit (jusqu’à 400 mm vs une façade double peau classique).
    – Augmentation du clair de vitrage.
    – Coût de fonctionnement (entretien, maintenance) réduit.
    – Pas de risque de condensation grâce à l’injection d’« air sec ».
    – Longévité du système de protection solaire.

     

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X