Projets

Reinventing cities, l’appel à projets urbains mondial

Mots clés : Ouvrage d'art

A l’image de « Réinventer Paris », cet appel à projets consiste à sélectionner des initiatives urbaines et architecturales innovantes. 15 métropoles ont mis à disposition 450ha, répartis dans douze pays, pour les accueillir. À Paris, trois passerelles d’un nouveau genre verront le jour au-dessus de la Seine. Les villes de Bobigny, Montreuil et Saint-Denis s’associent elles aussi à cette démarche.

Forte de la réussite de Réinventer Paris, qui a inspiré le lancement de Réinventer la Seine avec les villes de Rouen et Le Havre, et d’Inventons la Métropole du Grand Paris, Anne Hidalgo a déicdé de reproduire l’initiative au niveau mondial. La maire de Paris, qui est aussi la présidente du C40, réseau de 80 métropoles mondiales, a donc lancé avec 15 métropoles l’appel à projets Reinventing cities.

L’initiative internationale reprend les grands principes de la méthode Réinventer : programmation ouverte, innovation, mobilisation d’équipes pluridisciplinaires et mise en synergie de nombreux partenaires privés et publics. Architectes, urbanistes, concepteurs, promoteurs, entrepreneurs, chercheurs, experts de l’environnement, start-up, collectifs de quartier et artistes sont invités à travailler ensemble et à rivaliser d’inventivité.

Reinventing Cities va porter sur une cinquantaine de sites, répartis dans douze pays, d’une superficie totale de plus de 450ha, qui sont aujourd’hui délaissés et qui accueilleront demain des initiatives urbaines et architecturales innovantes, afin de répondre au défi climatique, aux enjeux de résilience et aux attentes de nouveaux usages exprimées par les habitants.

Les villes concernées sont Paris, Auckland, Le Cap, Chicago, Houston, Lima, Madrid, Mexico, Milan, Oslo, Reykjavik, Portland, Quito, Rio, Salvador de Bahia et San Francisco. D’autres rejoindront cette dynamique collective dans les mois qui viennent.

 

Trois passerelles au-dessus de la Seine

 

La Ville de Paris dédie à cet appel à projets trois espaces au-dessus de la Seine, qui accueilleront des passerelles qui seront des lieux de passage et d’animations : entre le 4e et le 5e arrondissement au niveau de Morland et du jardin Tino Rossi ; entre le 12e et le 13e arrondissement entre le quai de Bercy et le quartier Paris Rive Gauche autour de l’avenue de France ; enfin, entre le 15e et le 16e arrondissement afin de relier le parc André Citroën à l’autre rive.

En lien avec les services de l’Etat, Ports de Paris, Voies Navigables de France et les mairies des arrondissements concernés, la Ville de Paris privilégiera des projets qui viseront la mise en valeur du fleuve et des nombreuses possibilités liées à son exploitation.

 

Quatre sites à l’échelle de la Métropole du Grand Paris

 

Reinventing cities intègre aussi le site de la Porte de Montreuil, avec le soutien de Patrice Bessac, Maire de Montreuil, en dédiant plusieurs terrains limitrophes et un espace au-dessus du périphérique qui pourront accueillir eux aussi une passerelle facilitant la mobilité et accueillant des activités pour un total de 60.000m². L’objectif est de revitaliser, d’animer et de renforcer l’attractivité de ce quartier populaire en lien avec le réaménagement de l’espace public qui aura lieu dans les années à venir et en partenariat avec la Ville de Montreuil. Il s’inscrit dans les actions visant à transformer les portes en places du Grand Paris.

Stéphane De Paoli, Maire de Bobigny, a décidé de s’associer lui aussi à cette démarche, en proposant deux friches industrielles situées le long du canal de l’Ourcq.

Laurent Russier, Maire de Saint-Denis, se joint aussi à l’appel à projets, en mettant à disposition une halle de décuvage monumentale de 7.500m² et de 24 m de haut.

 

Les lauréats seront connus dans un an

 

Les candidats auront jusqu’au 20 avril 2018 pour déposer leur offre initiale. Une première phase de sélection interviendra dans le courant de l’été 2018, pour un dépôt des offres finales à l’automne 2018. Les lauréats seront connus d’ici début 2019.

Pour Anne Hidalgo, « en s’engageant dans Reinventing Cities, toutes ces grandes métropoles refusent la muséification autant que l’uniformisation, elles ouvrent le champ des possibles et soulignent d’une même voix leur volonté d’associer les révolutions urbaine et écologique et la responsabilité sociale et démocratique ».

 

Pour plus d’informations sur le concours Réinventer les Villes, sur les critères d’éligibilité et les sites du projet dans chaque ville, consulter : http://www.c40reinventingcities.org/

 

 

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X