Qualité/Sécurité

Réglementation incendie : ce qu’il faut retenir du rapport du CSTB

Mots clés : Gouvernement

Selon le Centre scientifique et technique du bâtiment, les bâtiments de 4e famille, compris entre 28 et 50 m de haut, présentent des risques importants. Et le constat est encore plus alarmant dans le cadre des rénovations…

Dans la nuit du 13 au 14 juin dernier, un incendie a ravagé la tour Grenfell à Londres. Le feu, qui a fait 80 victimes, s’est déclenché dans un appartement pour se propager à la façade de 67 m de haut en moins de 15 minutes. La tour de 120 logements avait connu une rénovation thermique en 2016. Après ce drame, le ministère de la Cohésion des territoires a commandé un état des lieux réglementaire au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). L’objectif : évaluer la réglementation française sur le risque incendie en logements et préconiser des mesures dans le cas où notre corpus réglementaire présenterait des failles. Le CSTB vient de rendre son rapport. Et le document de 40 pages est déjà riche d’enseignements.

 

Sécurité garantie pour les IGH

 

Premier point, le CSTB est rassurant pour les tours françaises comparables à celle de Londres. En effet, il rappelle que les immeubles de grandes hauteur (IGH), soit à partir de 50 m de haut, comprenant des logements doivent être très compartimentés afin d’éviter la propagation des flammes et des fumées. Ils doivent aussi respecter l’instruction technique (IT) 249 relative à la propagation des flammes en façades et être équipés d’un dispositif de protection actif, tel que sprinklers. Les isolants inflammables y sont interdits. RAS, donc.

 

Quid des immeubles neufs de 4e famille ?

En revanche les exigences réglementaires sont insuffisantes pour les immeubles en 4e famille, c’est-à-dire les bâtiments dont le plancher du dernier niveau est compris entre 28 et 50 m de haut. Dans ces immeubles, la prévention du risque incendie repose essentiellement sur la protection passive de l’ouvrage. Il...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X