Aménagement

Régénération urbaine : Msheireb Downtown Doha, l’anti-Dubaï

Mots clés : Architecture - Gouvernement - Immeuble de grande hauteur - Plancher (structure) - Sécurite des ouvrages

Pour la  régénération et la modernisation de l’ancien quartier commerçant de la capitale qatarie, pas de gratte-ciel iconique mais un ensemble intégré au reste de la ville qui reprend les motifs de l’architecture traditionnelle du Qatar. Adjacent à l’Amiri Diwan, siège du gouvernement et résidence de l’Emir, Msheireb Downtown s’étendra sur 31 ha et représentera 760000 m² de surface de plancher brut et 20 milliards de riyals (4,2 milliards d’euros) d’investissement.

Premier élément différenciant de ce projet : la durabilité. Elle se traduira par l’obtention d’une certification LEED pour l’ensemble du quartier et du niveau LEED Platine pour certains des 100 bâtiments dont la construction est programmée. Les efforts menés porteront sur une « consommation des ressources réduite, la maîtrise des déchets, la baisse du coût de fonctionnement et un bilan carbone réduit ». Plus précisément, seront privilégiés « l’utilisation de la lumière et de la ventilation naturelles et le recours aux technologies et méthodes de pointe qui garantissent une utilisation plus efficace et durable de l’eau et de l’électricité ». Cette prise de position ne semble pas constituer un simple habillage marketing, puisqu’il constitue l’un des principes cardinaux de la Fondation qatarie pour l’éducation, la science et le développement communautaire, dirigée par la femme de l’Émir, et dont Msheireb Propeerties est la filiale.


Sur le modèle des nouveaux grands ensembles en Europe, Msheireb Downtown Doha sera aussi un quartier mixte. Traversé par un tramway à construire, le site cherchera en effet à inciter les habitants à revenir dans le centre-ville. L’ensemble sera tout de même en grande partie occupé par des bureaux (280000 m²), mais le résidentiel (222000 m², soit 900 nouvelles unités) représente une part importante de l’ensemble, tout comme l’hôtellerie  (117000 m²). Sont également au programme des zones commerciales  (94000 m²), ainsi que des espaces culturels (musée), communautaires (mosquée) et scolaires (47000 m²). 11000 places de stationnement complètent l’ensemble. 


Plus d’informations sur la construction à l’international avec le BEM

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X