Commande publique

Recours des tiers contre un contrat : la simple qualité de sous-traitant ne suffit pas

Le Conseil d’Etat distingue la qualité du requérant de son intérêt à agir contre un contrat. Etre sous-traitant d’un candidat évincé n’ouvre pas automatiquement la voie à un recours dit « Tarn-et-Garonne » pour contester la validité d’un contrat devant le juge administratif. Le requérant, tiers au contrat, doit justifier d’un intérêt lésé.

Dans un arrêt du 14 octobre, le Conseil d’Etat a précisé la jurisprudence Tarn-et-Garonne (CE, 4 avril 2014, n°358994) sur la qualité des tiers pouvant contester la validité d’un contrat devant ...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X