Aménagement

Réaménagement de la Place de la République à Limoges: trois équipes en lice

Mots clés : Réglementation - Urbanisme - aménagement urbain

Les équipes finalistes pour le réaméganement de la place de la République à Limoges sont désormais connues. Elles seront départagées en fin d’année, à l’issu d’un dialogue compétitif qui permettra de renouveler cet espace urbain.

Le réaménagement de la place de la République était une des promesses de campagne du maire de Limoges Emile-Roger Lombertie. Après une phase de concertation avec la population, le dialogue compétitif vient de démarrer. Cette procédure va permettre à la ville d’engager une réflexion avec les candidats pour développer un projet d’urbanisme qui doit permettre de donner une autre image de la place. 28 dossiers de candidature ont été déposés par les agences d’architecture et d’urbanisme.

Sur les 26 dossiers recevables, trois ont été sélectionnés: il s’agit des équipes conduites par Bruno Fortier, Gautier-Conquet et In situ. Chaque candidat va maintenant pouvoir travailler à l’élaboration d’un projet conforme aux attentes de la ville et de ses habitants. «La place devra être modulable et comporter des espaces dédiés pour s’adapter aux attentes de toutes les générations, mais aussi pour accueillir des manifestations diversifiées comme le marché de Noël ou les journées d’excellence limousines par exemple», explique Michel Cubertafond, conseiller municipal en charge de l’antenne mairie «grand centre».

 

Trois approches

 

Bruno Fortier est architecte, urbaniste, chercheur et auteur. Il a travaillé sur de nombreux chantiers en France comme la transformation du quartier de l’Ile Feydeau à Nantes ou le réaménagement de la place Massena à Nice. Ce projet est pour lui «un challenge car, ajoute-t-il, nous allons devoir élaborer un projet d’envergure pour parvenir à moderniser une place vaste à l’image d’un belvédère, dans un environnement urbain des années soixante». L’architecte Stéphane Conquet, de l’agence Gautier-Conquet, qui a, par exemple, réalisé les archives du Rhône à Lyon ou la place Garibaldi à Nice, a été de son côté séduit par l’aspect pluridisciplinaire du projet: «l’intérêt d’un tel projet réside dans la complexité à intégrer les bâtiments dans un environnement destiné à la convivialité et au partage». L’agence In situ, qui a notamment réalisé l’aménagement des berges du Rhône à Lyon, a pour domaine de prédilection l’espace public. «Cette place possède un formidable potentiel de transformation, confie Emmanuel Jalbert, paysagiste-urbaniste de l’agence. Notre rôle sera de parvenir à lui redonner une identité, une ambiance et une nouvelle vie.»

Le marché de maîtrise d’œuvre sera attribué, à l’issue du dialogue compétitif et de la remise des offres finales par les trois candidats, au début du mois d’octobre 2016.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X