Paysage

« Ré-enchantons la botanique », par Véronique Mure, conseillère en botanique, jardins et paysage

Mots clés : ERP sans hébergement

Conseillère en botanique, jardins et paysage et spécialiste de la flore méditerranéenne, Véronique Mure enseigne à l’Ecole nationale supérieure du paysage à Marseille et à l’université du temps libre de Nîmes.  Comme de nombreux acteurs de la filière horticole et paysagère, elle déplore un déficit de connaissances, malgré les bienfaits reconnus de la proximité des végétaux. Ce constat alimente une crainte : déconnectés de la nature, les générations montantes  se mobiliseront-elles pour la défendre ?

Le botaniste Francis Hallé commence souvent ses conférences (ou les termine) en expliquant combien l’arbre qu’il connaît aujourd’hui est différent de l’arbre qu’il a étudié lorsqu’il était à l’université.  C’est un fait, ces dernières décennies nos connaissances en botanique, cette science consacrée à l’étude des végétaux, ont progressé dans des domaines qui personnellement me fascinent.

 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X