Industrie/Négoce

Ravatherm, nouvel acteur de l’isolation XPS en France

Mots clés : Concurrence - Produits et matériaux

Née du rachat de l’activité polystyrène extrudé (XPS) de Knauf Insulation par le groupe belge Ravago, la société Ravatherm France affiche de sérieuses ambitions sur le marché de l’isolation.

 

L’entreprise Ravatherm France a été créée en janvier 2017, suite à la cession de l’unité XPS de Knauf Insulation – qui souhaitait se recentrer sur son activité isolation laine minérale – au groupe belge Ravago, expert en traitement de matières plastiques et en recyclage de déchets de l’industrie pétrochimique.

Ravatherm, filiale du pôle construction Ravago building & construction solutions (RBCS) et leader européen de l’isolation XPS, acquiert ainsi son cinquième site de production en Europe, avec la Hongrie, la Russie, la Grèce et le Royaume-Uni.

 

Production, site et personnel conservés

 

Ravatherm France a conservé l’offre produits de Knauf Insulation à l’identique, poursuivant la production sur le même site, à Artix (64), et pour l’instant sous le même nom de marque, Polyfoam. L’objectif pour la nouvelle société étant de ne pas perturber le marché ni les clients professionnels, et de pouvoir conserver les certificats Acermi des produits. L’usine de 19.500 m², qui dispose de deux lignes de production d’une capacité annuelle de 250 000 m3, a été reprise avec tout son personnel (50 salariés), sans licenciement ni plan de restructuration. Ludovic Zandouche, directeur commercial de Ravatherm France, ajoute que « des emplois ont même été créés avec la mise en place notamment d’un service client, d’un département technique avec SAV et support technique, et d’une force de vente dédiée répartie sur cinq régions en France ».

 

Inertie à l’eau et haute résistance mécanique

 

L’isolant en plaque de polystyrène extrudé Polyfoam XPS est obtenu par un procédé d’extrusion en continu qui lui confère une structure cellulaire unique, très dense, à cellules fermées. Etanche et lisse, il est insensible à l’eau, doté d’une très haute imperméabilité et ne nécessite pas de couche d’étanchéité associée. En termes de performance thermique, avec un lambda de 29 (0,029 W.m/K) pour la gamme premium et de 34-36 pour la gamme standard, il se situe entre le polyuréthane (lambda 24 à 28) et le polystyrène expansé (30 à 38). Sa résistance mécanique en revanche, et notamment sa résistance à la compression, sont bien plus élevées que celles des autres isolants plastiques, puisqu’il peut supporter jusqu’à 70 t/m².

 

Application en extérieur et en sols

 

Le produit est particulièrement adapté à une mise en œuvre en extérieur, en toiture-terrasse inversée, isolation périphérique (acrotère, soubassement, paroi enterrée), mais également, grâce à sa capacité à supporter des charges lourdes et dynamiques, à une application en dalles de sols, sols industriels et sols de parkings. Un bémol, son classement E au feu restreint fortement son utilisation en ERP et logement collectif. « Son usage est très limité et encadré note Frédéric Arnalot, responsable technique de Ravatherm France, mais il concerne un marché ciblé, avec peu d’acteurs. »

 

Systèmes et partenariats en vue

 

En 2017, pour sa première année d’existence, Ravatherm France a renoué avec la croissance et enregistré une hausse de son volume d’activité. Selon Ludovic Zandouche, « nous avons été plus agressifs en termes de chiffres et avons recollé aux prix du marché. La stratégie pour 2018 est de poursuivre l’augmentation du volume et du chiffre d’affaires ». A moyen terme, l’entreprise souhaite gagner des parts de marché, vendre ses produits à d’autres industriels (fabricants de portes de garages, de menuiseries, de chambres froides, etc.) et s’adresser davantage aux entreprises de gros œuvre, en proposant notamment des systèmes comme le sarking. S’il existe déjà le Polyfoam Duo (XPS et couche de fibres-ciment) développé avec Eternit, Ravatherm France envisage de s’associer à d’autres partenaires. Des projets sont d’ores et déjà en cours de développement avec Wienerberger.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X