Construction Numérique

Quizz, vidéo, études de cas… participez au premier MOOC dans le bâtiment

Mots clés : Télécommunications

A partir du 1er octobre, tous les acteurs engagés dans l’acte de construire pourront approfondir ou réviser leurs connaissances par Internet. Le premier MOOC (Massive open online course) ou cours en ligne mis au point par le bureau d’ingénierie AI Environnement sera accessible à tous gratuitement.

Le premier MOOC (Massive open online course) dédié aux professionnels du bâtiment sera prêt le 1er  octobre 2014. A cette date, toute personne impliqué dans l’acte de construire pourra se former via le web sur le confort dans le bâtiment. « Nous sommes partis du constat que les professionnels du bâtiment ne sont pas assez formés pour répondre aux objectifs portés par le Plan bâtiment durable sur la transition énergétique en France, nous avons pensé au MOOC à la fin de l’année 2013 », explique Paul-Etienne Davier, fondateur du bureau d’ingénierie en bâtiment et en urbanisme durable AI Environnement.

La jeune entreprise innovante est aussi organisme de formation. « Jusqu’à maintenant nos formations en présentiel s’organisaient uniquement par petits groupes d’une dizaine de personnes », explique Cécile Pierrès, responsable des formations chez AI Environnement. « Nous avions donc à la fois le savoir-faire technique et l’expérience pédagogique pour monter ce MOOC dont le principe est d’être accessible à tous les professionnels du bâtiment et gratuit », poursuit-elle.

La formation sur le confort dans le bâtiment se déclinera en cinq modules, mis en ligne tous les 15 jours à partir du 1er octobre :

Module 1 : Comprendre le phénomène du confort

Il s’agit par exemple de comprendre comment l’individu interagit avec le bâtiment et en quoi le confort influe sur la facture d’énergie.

Module 2 : Quels sont les leviers du confort dans le bâtiment

Ce module traite avant tout des solutions passives, relatives en particulier à l’enveloppe du bâtiment et à son isolation et aux principes bioclimatiques.

Module 3 : La gestion spécifique du confort thermique en été

Là aussi, il s’agit d’agir au niveau de la conception du bâtiment pour s’affranchir de la climatisation.

Module 4 : L’organisation et les méthodes de travail dans le bâtiment

« Ce module est relatif à l’implication des acteurs. Trop souvent dans le bâtiment c’est le manque d’organisation entre les acteurs qui pose problème. Il est donc nécessaire de revoir les méthodes de travail de façon à s’adapter à un environnement en pleine mutation », insiste Paul-Etienne Davier.

Enfin, le module 5 concerne l’évaluation des compétences se traduit par une étude de cas à réaliser.

A l’issue de ces modules qui demandent entre 40 minutes et deux heures d’attention, en fonction des souhaits d’approfondissement et des disponibilités de chacun, le « stagiaire » peut choisir de valider sa formation par un examen de contrôle des connaissances payant. Si le tarif n’est pas encore fixé, il devrait être de l’ordre de 50 euros.

 

«Donner envie aux professionnels de s’impliquer dans le cursus »

« Pour monter ce MOOC, nous nous sommes logiquement inspirés des formations que nous délivrions déjà », explique le dirigeant d’AI Environnement. Ainsi, les vidéos ont été réalisées à partir de formation auprès de l’Ademe. L’Agence a d’ailleurs validé la formation d’origine. « Notre pédagogie est basée sur l’interactivité entre les professionnels qui peuvent se corriger et faire profiter les uns des autres de leurs retours d’expérience », précise Cécile Pierrès.

Afin de récréer ces échanges en ligne, une partie de l’écran sera consacrée au Forum, sur lequel les internautes pourront échanger librement. « Nous ne souhaitons pas forcément donner la réponse du formateur tout de suite, mais bien laisser aux gens le temps de trouver la réponse ensemble par eux-mêmes », explique Cécile Pierrès. En plus des vidéos, des quizz en ligne permettront de vérifier les acquis, avec des corrections et des explications. De même, chaque candidat pourra revenir sur le point précis qu’il souhaite approfondir. Enfin, des documents, des présentations powerpoints, etc. permettront d’aller plus loin sur chaque thème. En fonction des thèmes abordés, certains MOOC comptent jusqu’à 3000 visiteurs, « notre objectif est surtout de voir les professionnels s’impliquer pour suivre la formation jusqu’à son terme, explique Paul-Etienne Davier. D’autres thèmes sont déjà envisagés pour l’avenir sur la rénovation ou les pathologies dans le bâtiment.

 

Le MOOC sera accessible via le site d’AI Environnement, ici.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X