Industrie/Négoce

Qui sont les 8 start-up du bâtiment sélectionnées par Saint-Gobain ?

Mots clés : Industriels du BTP - Innovations - Lieux de travail

Le groupe vient de dévoiler le nom des huit finalistes de son concours de l’innovation Nova, parmi les quelque 270 candidatures retenues. Parmi eux, une jeune pousse française.

Majoritairement américaines, toutes ces entreprises ont été créées entre 2004 et 2013 pour apporter des solutions originales applicables au secteur du bâtiment.

 

  • 10x Technology

Basée dans l’Illinois, aux États-Unis, cette entreprise créée en 2005 est spécialisée dans la fabrication de matériaux microstructurés et nanostructurés, dont le processus de fabrication permet d’allier performance et tarifs compétitifs, selon Robert Pricone, créateur de 10x Technology. Ces produits s’appliquent à des secteurs variés comme le bâtiment, mais aussi la défense ou la santé.

 

  • Alumina Energy

Cette jeune pousse de Santa Monica (Californie) se concentre sur des solutions de stockage de l’énergie thermique. Elle propose une grande adaptabilité, pour fonctionner aussi bien avec les nouvelles énergies « propres » qu’avec les énergies plus classiques.

 

  • Bitfinder

Co-créée et dirigée par Kevin Cho et Ronald Ro, la start-up de San Francisco (Californie, USA) propose un appareil connecté et intelligent pour permettre aux usagers de garder le contrôle sur la qualité de leur air intérieur. Les deux créateurs sont convaincus qu’une meilleure qualité de l’air permet, entre autres, un meilleur sommeil et une meilleure productivité. C’est pourquoi l’appareil ne fait pas que contrôler l’air mais donne aussi des conseils pour améliorer sa qualité.

 

  • Ecovative Design

Ecovative Design est une des alternatives « écolos » du concours. L’entreprise, développée à Green Island (New-York, USA), crée des mousses à partir de produits agricoles et biologiques. Ces produits peuvent notamment être utilisés en tant qu’isolants.

 

  • Melodea

Le projet de Melodea se rapproche de celui d’Ecovative Design. La start-up israélienne part de déchets industriels et agricoles, dont elle extrait de la cellulose nanocristalline, pour les transformer en mousses ou en films possédant de nombreuses applications.

 

  • U.S. Bionics

Le cinquième et dernier concurrent américain, originaire de Berkeley (Californie), s’intéresse à la santé des professionnels du bâtiment. L’entreprise a ainsi développé des exosquelettes modulaires pour faciliter les tâches les plus physiques sur les chantiers.

 

  • In’Air Solutions

Basée à Strasbourg, cette start-up apporte une « French Touch » au concours. Comme Bitfinder, elle s’attaque à la qualité de l’air, en proposant des analyseurs portables et rapides pour identifier les émissions de polluants, notamment en milieu industriel.

 

  • Q-Bot

Cette start-up londonienne construit des robots destinés à la filière de la construction. Comme les exosquelettes de U .S. Bionics, ces robots sont destinés à améliorer les conditions de sécurité sur les chantiers en permettant d’appliquer des isolants à des endroits difficilement accessibles pour l’homme.

 

Les résultats du concours seront révélés le 18 novembre prochain, à Washington (États-Unis). « Toutes ces start-up sont déjà gagnantes car, en plus des possibles dotations, elles profitent des retombées médiatiques du concours et discutent avec Saint-Gobain d’éventuels partenariats », annonce le géant français de l’habitat.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X