Profession

Quel avenir pour la lumière urbaine?

Du 1er au 4 novembre 2017, Paris accueillera, Porte Maillot, le Congrès mondial des concepteurs lumière – Professional Lighting Design Convention (PLDC 2017). A cette occasion, Roger Narboni (agence Concepto) organise une exposition sur «Le futur de la lumière urbaine»…

Que sera la lumière en ville dans l’avenir? Le concepteur lumière Roger Narboni (Concepto) se projette à l’horizon 2053 dans le cadre d’une exposition qui se tiendra en parallèle du Congrès mondial des concepteurs lumière, dans trois showrooms parisiens… Laissons-lui la parole…

«Lorsque je me suis embarqué il y a deux ans déjà sur ce projet d’exposition, le scénario du futur que j’ai immédiatement eu à l’esprit était celui d’une ville aux alentours de l’année 2053. Si nous pensons à ce qui pourra ou pourrait se produire dans le domaine de la lumière urbaine dans 36 années à partir de maintenant, nous devons également réfléchir à comment était l’éclairage urbain il y a 36 ans, en 1981. Tout était alors purement fonctionnel partout. La profession de concepteur lumière dédiée aux espaces urbains n’existait pas ; les seules lampes disponibles étaient halogènes, fluorescentes et à décharge et les luminaires piétonniers étaient uniquement «historiques», ou si «moderne», de simples boules blanches. L’éclairage routier était la règle.

Les quelques éclairages architecturaux existants à l’époque étaient généralement composés de projecteurs placés devant les façades à illuminer. Il n’y avait aucun schéma directeur d’aménagement lumière ou stratégies d’éclairage, aucun paysage nocturne créatif et rien de ce que l’on pourrait qualifier aujourd’hui d’ambiances lumineuses urbaines. Les citoyens ne participaient jamais à un choix ou à une décision au sujet de l’éclairage des espaces publics.

L’éclairage urbain est intimement lié au tissu urbain : à l’aménagement urbain, à la conception des espaces publics, à des projets de rénovation ou de construction de nouvelles architectures. Nos villes ont déjà beaucoup changé en comparaison de cette époque, si l’on tient compte des nouvelles formes de mobilité, des nouveaux usages des espaces publics, des nouvelles possibilités de création d’architectures étonnantes et bien sûr des nouvelles nécessités impératives de développement durable, de respect de l’environnement et de préservation du ciel nocturne comme de la biodiversité nocturne.»

[…]

Texte complet à lire ci-après :

Le futur de la lumière...

«Le futur de la lumière urbaine», exposition dans les showrooms Erco, Fagerhult et Zumtobel à Paris, du 30 octobre au 4 novembre 2017, de 10h à 20h. Commissariat et direction artistique : Roger Narboni et Floriane Deléglise (architecte HMONP, conceptrice lumière).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Un exemple à suivre

    Département de la Loire : 327 communes 154 éteignent l’éclairage nocturne ,en général de 23H30 à 5H30 (Les ornithologues recommandent d’éteindre à partir de 22 H.)
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X