Chantiers

Quatre étages en bois massif contrecollé pour un lycée parisien

Mots clés : Bois - Education - ERP sans hébergement

Rapidité d’exécution, légèreté, absence de déchets, réduction des rotations de camions pour les livraisons, parois intérieures à l’état brut. Autant de qualités qui ont conduit les concepteurs du nouveau lycée Sainte-Louise, dans 20e arrondissement à Paris, à retenir le bois massif contrecollé. Un chantier exceptionnel par son ampleur. 

A quelques pas du parc de Belleville, dans le 20e arrondissement de Paris, le Lycée privé Sainte-Louise est probablement l’un des bâtiments à structure bois les plus importants de la capitale.


Les architectes du projet, Grégoire Claudel et Sophie Van Vlaenderen de l’agence Rouge Basilic, ont retenu le bois massif contrecollé pour les murs et les planchers et ce, sur quatre étages. Un choix à la fois esthétique et technique : « Après de longues études de fondations en raison de la proximité du tunnel Sncf de Belleville (petite couronne), explique Grégoire Claudel, le parti constructif s’est imposé naturellement. Ainsi on profite du sous-sol avec la création d’un gymnase en béton, de trois cages d’escalier qui viennent contreventer l’ensemble, des étages en bois (KLH) et une charpente métallique pour alléger le bâtiment et en accélérer la construction ».

Au plan esthétique, le bois reste visible à l’intérieur « pour une ambiance naturelle », tandis qu’il est, à l’extérieur, peu présent. En effet, la construction, dotée d’un système d’isolation thermique par l’extérieur, mixte les matériaux en habillage de façade : bardage bois, panneaux stratifiés, enduit minéral et zinc à joints debout.

 

Radier poids

 

Les panneaux bois doublés d’une structure métal ont apporté des réponses à nombre de problématiques, à commencer par l’allègement des fondations qui sont néanmoins spécifiques en raison du tunnel : « Il y avait un risque de soulèvement de la voûte du tunnel », explique Claude Bielakoff, directeur des travaux chez Rabot Dutilleul, ce qui a imposé une surveillance permanente avec un géomètre expert. » Au final, le terrassement sur sept mètres de profondeur repose sur un radier poids d’un mètre d’épaisseur. « Une partie de l’ouvrage est réalisée sur pieux avec angle de force pour échapper à l’impact sur le tunnel ».

 

Portiques métalliques

 

Concrètement, la partie bois du bâtiment, sur quatre étages, repose sur le gymnase et le premier étage réalisés en béton. Pour répondre aux vœux du maître d’ouvrage et de l’architecte qui souhaitaient des plateaux librement aménageables à l’intérieur avec des cloisons mobiles, l’entreprise de charpente a d’abord mis en place une structure métallique : « Nous voulions éviter les refends bois qui auraient figé les locaux », explique Grégoire Claudel.

« Les portiques métalliques toute hauteur et à longue portée, explique Fabien Barcque, gérant de Barcque Charpentes, assurent la reprise de charge et le contreventement, tandis qu’ils libèrent l’espace en remplaçant les murs de refend ». Portiques qu’il aurait été plus difficile de réaliser en structure bois : « Les sections auraient été trop importantes, donc nous aurions été obligés de placer des murs de refend en panneaux bois ». Ensuite, c’est un jeu de construction, ou presque : « Nous avons beaucoup travaillé en amont avec le fournisseur KLH, qui a collaboré aux études, aux fiches de taille et à la livraison avec plan de chargement. »

 

Difficultés d’accès

 

Car c’est là l’une des autres problématiques du chantier : « Un milieu urbain dense, avec des difficultés d’accès et un voisinage très attentif ». Dans ces conditions, la solution bois massif n’est pas sans avantage : « Pour la partie bois et métal, nous avons en tout 18 semi-remorques, 15 pour le bois et 3 pour le métal. Rien à voir avec un immeuble construit en béton banché où le nombre de camions-toupie est très important. Sans parler de l’absence de déchets et de la rapidité d’exécution – deux semaines par étage, reprend Claude Bielakoff. « 5000 m2 en deux mois, ça a donné un coup de fouet au chantier », se souvient l’architecte. 

 

Acoustique

 

Reste un « détail » important sur lequel insiste le directeur des travaux et l’architecte après le retour d’expérience : « Il faut que les concepteurs aient une bonne connaissance du matériau pour bien préparer le chantier. Ici, nous avons eu à régler la problématique acoustique quasiment en cours de chantier en apportant un complément par chape acoustique et doublages spécifiques. Il y a un aussi un travail à mener en amont sur les incorporations techniques », détaille Claude Bielakoff. Ce que confirme l’architecte Grégoire Claudel : « Avec ce mode constructif, il y a une attention particulière sur l’acoustique et la transmission des bruits latéralement. Il a fallu, par exemple, renforcer les faux-plafonds ».

Focus

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Œuvre de Saint-Nicolas (75)
Maîtrise d’œuvre : Grégoire Claudel et Sophie Van Vlaenderen architectes Dplg, Rouge Basilic (75)
BET Structure : Arnould BE (08) / Sarl Oregon (94) 
Economiste : Voxoa (69)
Entreprise Générale : Rabot Dutilleul Construction (59)
Structure bois métal : Barcque Charpente (91)
· Typologie : école, collège, lycée
· Cout global de l’opération : 11,5 M €
· Date de début de levage : fin juin 2012
· Date de fin de levage : mi-septembre 2012
· Nombre camions bois : 15 camions
· Poids du métal / nombre camions : 50,88 tonnes / 3 camions
· Nombre d’ouvriers charpentiers : 4 ouvriers à temps pleins
· Essences du panneau massif contrecollé : épicéa
· Epaisseurs planchers bois : 200 à 230 mm
· Epaisseurs murs bois : 95 à 128 mm
· Structure métallique : IPE 240 à 270, HEB 200 à 600
· Thermique : isolation par l’extérieur
· Revêtement extérieur : enduit et bardage
· Structure zone 1 : 230 m3 de panneaux KLH
¨ 960 m2 de murs
¨ 690 m2 de planchers
· Structure zone 2 : 510 m3 de panneaux KLH
¨ 1440 m2 de murs
¨ 1910 m2 de planchers
· Total structure collège : 5000 m2 / 740m3
· Total prévisionnel structure école : 1180 m2 / 170 m3

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X