Entreprises de BTP

Quand j’étais champion (2/7) : Jean-Christophe Repon

Mots clés : Artisanat - Entreprise du BTP - Métier de la construction - Sport

lls ont fait se lever les foules dans les stades, au bord des pistes, dans les gymnases… Après un dernier match, un sprint final, un ultime combat contre leur propre corps, ils ont troqué le survêtement pour le casque de chantier… D’autres font encore la une des gazettes sportives mais ont déjà construit dans le BTP leur vie d’après. Tout l’été, la rédaction du « Moniteur » vous propose de découvrir ces personnages hors du commun. Athlète olympique, footballeur professionnel, boxeur, rugbyman ou hockeyeur… ils incarnent à présent les valeurs d’un BTP moderne, sympa et conquérant. Aujourd’hui : Jean-Christophe Repon. Artisan électricien, président de Constructys et du CCCA-BTP, le champion de France de rugby 92 avec le RC Toulon aretrouvé dans l’artisanat les valeurs sportives.

Parc des Princes 1992, finale du championnat de France de rugby. Le bouclier de Brennus fête ses cent ans. Le monde du rugby est en fête. Toulon affronte Biarritz, équipe de Serge Blanco – ce sera son dernier match professionnel, perdu contre les Varois. Dans les rangs du RC Toulon, Jean-Christophe, trois quart centre (n° 12), marque un essai, l’unique du match. Avec ses collègues, Jean-Christophe Repon devient champion de France, score final 19-14. Une consécration pour ce sportif né en 1967 qui pratique le rugby depuis l’âge de 11 ans. Il avait démarré en première division à Hyères, avant de rejoindre Toulon en 1990. Il y restera dix ans.

 

Arrêt de volée

 

Tout s’arrête en 2003, après quinze ans en première division, et des matches internationaux en équipe jeunes contre les All Blacks ou l’équipe sud-africaine tout juste sortie de l’apartheid. « Pendant cinq ans, je ne suis pas retourné dans un stade, le temps d’être sûr d’avoir tourné la page », raconte Jean-Christophe Repon. Il ne veut pas devenir entraîneur, mais s’engage dans une autre aventure professionnelle. Après un bac maths-philo et des études pour devenir professeur de sport, il avait tout abandonné et rejoint dès 1992 l’entreprise paternelle d’électricité. Tout au long de sa carrière sportive, il y travaille entre deux saisons, renouant avec sa pratique d’enfance, quand il aidait son père sur les chantiers. En 1995, il transforme l’entreprise individuelle en SARL Repon et en prend les commandes. Une fois sa carrière sportive achevée, une nouvelle aventure commence.

 

Essai transformé

 

Le jeune entrepreneur se lance dans le syndicalisme. « Mon père était adhérent à la Capeb », explique-t-il. L’artisan est rapidement repéré dans sa région, s’occupe des électriciens du Var puis décroche, en 2006, un mandat d’administrateur national. Il rejoint quelques années plus tard le bureau national, puis devient chef de file des dossiers de formation. Une responsabilité qui lui vaut aujourd’hui de présider Constructys (OPCA de la construction, pour la formation continue des salariés) et le CCCA-BTP, qui pilote l’apprentissage dans le secteur. « J’ai retrouvé dans le syndicalisme la même énergie, le même engagement que dans le rugby, avec par-dessus tout le plaisir de faire. »
Dans le monde sportif, Jean-Christophe Repon a conservé des amitiés fortes. « Avec quelques anciens, nous nous retrouvons chaque année pour des matches caritatifs dans un pays en développement, explique-t-il. En lien avec le ministère des Affaires étrangères nous travaillons avec des associations locales. Tous les jours, on joue au rugby avec les enfants défavorisés, et nous organisons des matches entre anciens afin de récolter des fonds. Lorsque nous nous retrouvons, nous avons l’impression de nous être quittés la veille, même si nos corps ont un peu vieilli. »

 

Focus

Parcours sportif :

1978 : démarre le rugby.
1990 : rejoint le club de Hyères, en première division.
1992 : champion de France avec Toulon.
2003 : arrête le rugby professionnel.

Focus

Parcours professionnel :

1992 : rejoint l’entreprise paternelle.
1995 : transforme l’entreprise en SARL Repon, devient gérant.
2006 : premier mandat national à la Capeb.
2016 : président de Constructys et du CCCA-BTP.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X