Qualité/Sécurité

Qualité de la construction : les principaux défauts des logements sociaux

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

En attendant l’arrivée du Big Data pour les bâtiments, la jeune société FinalCad utilise les données collectées sur les chantiers de 30 000 logements sociaux en France pour lancer son observatoire de la construction. Les premiers résultats sont déjà riches d’enseignements.

Etagères manquantes, prises non alignées, caches de prises électriques non posés, portes de placards non réglées, coffrets électriques inachevés, pose de sols souples ou de carrelage avec des défauts de planéité…. Voici quelque uns des défauts récurrents mis en exergue par la première étude de l’Observatoire de la construction lancé lundi 21 septembre par FinalCad et consacrée au logement social.

Spécialisée dans la mise à disposition sur les chantiers des plans du projet et de leurs déclinaisons en vue par métier, cette  start-up permet de retravailler et de redécouper les plans d’un projet, quel que soit le format d’origine (PDF, RVT, DWG…) pour en tirer des vues utiles aux différents métiers du chantier. Les fonctionnalités disponibles concernent entre autres les levées de réserves.

 

La peinture représente 34% des défauts constatés

 

Pour réaliser cette étude, l’entreprise se base sur les données collectées sur un échantillon de 30 000 logements sociaux ces trois dernières années. Le traitement de ces données, en particulier les observations formulées lors des livraisons, permet de dresser un état de lieu de la qualité en logement social. Disponible sur le site de l’Observatoire de la construction de FinalCad, l’étude permet de dégager plusieurs enseignements :

– en moyenne chaque logement social fait l’objet de 17 réserves, « soit 50% de moins que dans le parc privé », indiquent les auteurs de l’étude ;

– les lots les plus impactés concernent le second œuvre, avec d’abord la peinture (34%), la menuiserie intérieure (12%) et l’électricité (9%) ;

– en phase de réception, les travaux manquants restent significatifs avec 22% des observations ;

– les joints et plinthes cumulent le plus d’observations parmi tous les objets observés. FinalCad estime d’ailleurs que les reprises de joints représentent chaque année une dépense de 24 millions d’euros.

 

Expliciter le référentiel qualité

 

Outre ces remarques générales, l’étude détaille la répartition des observations pour douze lots : aménagement, cloisons, électricité, étanchéité, menuiseries extérieures et intérieures, nettoyage, peinture, plomberie CVC, sols durs et faïences, sols souples et enfin serrurerie/métallerie.

Il est intéressant de noter la récurrence de certaines réserves. Alors que les observations sont émises lot par lot sur des dizaines de chantiers à travers la France, les réserves formulées sont presque toujours les mêmes. « Un standard de qualité de finition d’une construction est très vraisemblablement en sommeil » pour les auteurs de l’étude qui proposent donc « l’établissement d’une base commune, afin d’expliciter le référentiel qualité implicite et de le partager ».

 

Interface entre corps d’états secondaires à améliorer

 

Par ailleurs, la mise en lumière de défauts situés aux interfaces des corps d’état secondaires tels que l’absence de joint entre un coffret électrique et une cloison, une plinthe à refaire après le dévoiement d’une canalisation ou une prise électrique à repositionner suite au déplacement d’une cloison, soulignent à quel point l’organisation des travaux avec succession des corps d’état spécialisés conduit inévitablement à des défauts en cas de modification tardives. Sur ce point, FinalCad préconise une mise au point sur le « qui fait quoi » et la fluidification des relations contractuelles entre les différents corps d’états et leurs coordinateurs.

Si cette étude sera distribuée en marge du Congrès de l’Union sociale pour l’habitat, FinalCad prévoit de publier régulièrement à l’avenir des rapports de ce type basés sur le traitement statistique des observations sur les chantiers.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X