Santé

Qualité de l’air intérieur : priorité à la santé des enfants

Mots clés : Air - Education - Enfance et famille - ERP sans hébergement - Etat et collectivités locales - Risque sanitaire

La quatrième édition du colloque des « Défis bâtiment santé » avait pour thème la « santé dans les bâtiments de la crèche au lycée ». La journée a été l’occasion de voir comment les collectivités locales anticipent les échéances réglementaires.

« Les enfants sont des êtres en devenir, par nature toujours en mouvement, ils ont besoin proportionnellement à leur taille de beaucoup plus d’air neuf que les adultes », a rappelé Véronique Girard, psycho-sociologue, spécialiste des structures d’accueil des enfants dans son intervention lors du colloque des Défis bâtiment santé, qui s’est tenu jeudi 22 mai à Paris. Organisée par le docteur Suzanne Déoux, cette quatrième édition avait pour thème « la santé dans le bâtiment, de la crèche au lycée. Attention enfants » Un thème qui colle à l’actualité réglementaire puisqu’au 1er janvier 2015, les établissements accueillant des enfants de moins de 6 ans, en l’occurrence les maternelles et les crèches devront avoir réalisé des campagnes de mesure de leur qualité d’air intérieur (décret  n°2011-1728 du 2 décembre 2011 relatif à la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains ERP).

Afin de préparer cette échéance, plusieurs collectivités ont pris les devants. C’est le cas en particulier de la Communauté du pays d’Aix-en-Provence, qui profite de l’obligation réglementaire pour impulser un changement des comportements. « Outre un cahier des charges type pour faciliter le choix des bureaux d’études qui vont réaliser les mesures, nous avons mis en place un partenariat avec un réseau régional de professionnels du bâtiment afin qu’ils puissent assister les établissements dont les résultats dépasseront les seuils autorisés », explique Céline Sales, chef du service écologie urbaine de la communauté du Pays d’Aix-en-Provence. La communauté met également un place des formations qui s’adressent aussi bien aux directeurs d’écoles et de crèches, qu’aux enseignants, aux personnels d’entretien et aux responsables des achats qui choisissent le mobilier ou les produits d’entretien afin de sensibiliser tous les publics à la qualité de l’air. « A plus long terme, poursuit-elle, nous prévoyons également de rassembler les résultats des mesures dans une base de données partagée, afin de pouvoir évaluer notre progression », poursuit-elle.

 

Sensibilier aux bonnes pratiques avant les mesures

 

Une démarche similaire se met en place dans la ville du Havre, qui compte 80 établissements concernés par la future réglementation. « Parmi les communes de la Communauté d’agglomération havraise, neuf communes ont déjà passé un groupement de commande pour mesurer la qualité de l’air de leurs crèches et maternelles », indique Tiphaine Le Borgne, directrice adjointe santé environnement de la Communauté de l’agglomération havraise. Afin de sensibiliser les acteurs municipaux, l’organisme a organisé une journée d’information en fin d’année dernière. « Il s’agissait notamment de sensibiliser les publics aux bonnes pratiques afin d’éviter les résultats défavorables lorsque les campagnes de mesure auront lieu », explique la directrice adjointe.

 

 

Focus

L’école maternelle Jean Carrière à Nîmes remporte leTrophée bâtiment santé

Lauréat des Trophées bâtiment santé qui sont remis ce jeudi 22 mai à Paris au centre des Congrès de la Cité des sciences et de l’industrie, l’école Jean Carrière de Nîmes est issue d’un projet de démolition-reconstruction. LeMoniteur.fr l’a visitée pour vous.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Penser aussi à la qualité de l'air pour la construction

    Actuellement beaucoup de construction de crèches cherchent des matériaux qui sont d’office A+ pour la qualité de l’air. Le Béton cellulaire pour le traditionnel ou le Compomur pour l’ossature bois répondent complètement à cette nécessité.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X