Industrie/Négoce

Qualifelec signe un partenariat avec la FGME pour promouvoir la qualification des électriciens

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier - Métier de la construction - Qualification des entreprises

L’organisme français de qualification du génie électrique et énergétique et la Fédération des grossistes en matériel électrique ont scellé le 27 avril un accord visant à favoriser la promotion de la qualification des installateurs électriciens.

Qualifelec, qui a remis à plat son mode de fonctionnement et le découpage de ses qualifications au début de l’année 2016, va ainsi s’appuyer sur le réseau de distributeurs de la FGME (plus de 1550 points de vente représentant près de 80% de la filière française) pour promouvoir ses qualifications. « Les adhérents de la FGEM sont en contact au quotidien avec les professionnels électriciens », explique Thierry Hénault, président de Qualifelec, dans un communiqué publié le 20 juin. « Notre partenariat permettra d’expliquer encore mieux l’importance de la qualification pour valoriser les compétences des professionnels. »

A travers cet accord, les deux acteurs « vont s’associer autour d’actions visant à favoriser les échanges sur la démarche de qualification, mener des réflexions et des initiatives communes portant sur la rénovation et l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment » indiquent les partenaires. Le dispositif repose sur une communication bilatérale : Qualifelec diffusera à ses adhérents, via ses comités de qualifications régionaux, des informations émanant de la FGME en matière de promotion de la qualification, d’offres et d’actions ; tandis que la Fédération des grossistes en matériel électrique communiquera auprès de ses 120 adhérents les évolutions, mises et démarches à effectuer relatives aux qualifications. Un comité de pilotage permettra aux deux structures de se rencontrer une fois par an pour établir un bilan qualitatif et quantitatif du dispositif.  

Deux qualifications existent désormais pour le domaine des installations électriques : la qualification logement-commerce-petit tertiaire, et la qualification moyen et gros tertiaire. Les deux ne s’excluent pas mutuellement mais sont complémentaires. « En 2015, nous comptions 6500 entreprises qualifiées, toutes typologies confondues, explique Alexandra Del Medico, secrétaire générale de Qualifelec. Un nombre que nous souhaitons développer de 5%, notamment grâce aux nouvelles qualifications dans les ENR : solaire photovoltaïque, éolien, bornes de recharges pour véhicules électrique. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X