Règles techniques

Qualibat : 12 200 nouveaux entrepreneurs ou artisans qualifiés en 2016

Mots clés : Artisanat - Entreprise du BTP - Qualification des entreprises

L’organisme de qualification et de certification des entreprises du bâtiment annonce un total de près de 73 000 entreprises labellisées. Qualibat, a deux objectifs principaux : donner la possibilité aux entreprises de valoriser leurs compétences et offrir à leurs clients (professionnels et particuliers) le moyen de choisir un artisan ou une entreprise fiable, et adapté à leur projet.

Qualibat confirme son succès auprès des artisans. Cette qualification, délivrée par une commission de professionnels (indépendants ou bénévoles), composée de clients des entreprises (maîtres d’oeuvre ou maîtres d’ouvrages), d’entreprises elles-mêmes qualifiées, d’experts (assureurs ou contrôleurs techniques, par exemple) et de représentants d’organismes publics, a bénéficié à 12 200 nouvelles entreprises artisanales en 2016, annonce l’organisme.

 

Répartition des entreprises qualifiées : les TPE très représentées

Parmi les entreprises qualifiées par Qualibat, 80% sont des TPE (seules 9 106 entreprises comptent plus de 10 salariés, et 5 972 comptent plus de 20 salariés).

De même, les menuiseries extérieures représentent 30 989 entreprises, soit 50 % des domaines représentés. Suivent l’isolation des toitures (26 341 entreprises) et l’isolation des murs (26 032).

L’année 2016 a vu aussi le développement du nombre d’entreprises certifiées selon une procédure réglementaire pour les travaux de désamiantage. Ce nombre est désormais supérieur à 700.

 

La répartition géographique met en avant une prépondérance de la région Auvergne-Rhône Alpes (9 079 entreprises qualifiées), puis de la région Nouvelle Aquitaine (7 266).

Les régions d’Outre-Mer en comptent que 47 entreprises qualifiées.

 

 

Quelles procédures de qualification Qualibat ?

 

Qualibat se positionne comme étant « très rigoureux » quant à l’attribution des qualifications, puisque 20% des demandeurs sont déboutés et 18% obtiennent une qualification probatoire, limitée à deux ans. Enfin, 5 000 qualifications ont fait l’objet d’un retrait, lors de la révision ou du suivi annuel, ou en l’absence de réponse à la demande d’audit RGE.

Concrètement, les entreprises sont évaluées sur leurs aptitudes à réaliser des travaux dans le respect des règles de l’art, pour une activité donnée. Leurs compétences sont réévaluées tous les quatre ans sur la base de devis proposés sur des chantiers récents, des photos, des pièces techniques, ou tout autre élément probant.

Tous les ans, ces entreprises seront contrôlées sur leur santé financière, leur régularité sociale et les moyens matériels et humains mis en oeuvre. De plus, les assureurs mis à contribution pour évaluer leur sinistralité.

 

Une grande majorité sont déjà RGE

 

Pour être qualifiées RGE, les entreprises doivent former au moins de ses collaborateurs aux prinicipes d’économie d’énergie, dans le but de renseigner au mieux le particulier et, ainsi, l’aider à optimiser l’efficacité énergétique de son logement.

De plus, les entreprises doivent répondre à un audit de chantier mené dans les deux ans qui suivent l’attribution de la qualification RGE. Ce contrôle porte principalement sur le respect des règles de l’art et des engagements de service (conseil avant travaux, service après-vente, etc.) et permet d’amener ces entreprises à progresser si besoin est.

Parmi les 72 950 entreprises labellisées, 61 883 sont titulaires d’une qualification RGE.

 

En mars 2017, Qualibat lance un nouveau site Internet pour informer les particuliers et les maîtres d’ouvrage professionnels et les aider à sélectionner, en toute objectivité, les entreprises les mieux adaptées à leurs projets de travaux.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X