Immobilier

Promesse tenue pour l’Anru I

Mots clés : Politique de la ville - Urbanisme - aménagement urbain

A l’occasion de la remise de son deuxième rapport, l’Observatoire national de la politique de la ville est revenu sur le déploiement du programme national de rénovation urbaine, entre 2003 et 2013. Au 31 décembre 2015, 97% des opérations programmées ont été lancées. 

1 006 320 logements étaient concernés par les opérations liées au programme national de rénovation urbaine (PNRU ou Anru I). Selon le deuxième rapport de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV), remis jeudi 6 avril à Patrick Kanner , ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et à Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat chargée de la Ville, le PNRU a touché 97% des logements prévus, soit 981 115 unités. 

Au 31 décembre 2015, à la fin de la phase de programmation et d’engagement du PNRU, 80% des opérations relatives à l’habitat de l’Anru I étaient achevées, soit 809 454 logements, selon l’ONPV. Près de 810 000 logements (809 454) traités dans le cadre d’une rénovation urbaine et 171 661 autres étaient en cours de traitement au 31 décembre 2015.

Pour rappel, le PNRU, déployé entre 2003 et 2013 par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), a engagé 45,2 milliards d’euros de financement. 399 conventions pluriannuelles ont été signées entre l’Anru et les différents porteurs de projet, villes ou EPCI. Elles portent sur 594 quartiers, choisis dans le cadre d’un appel à projet ouvert aux territoires situés en zones urbaines sensibles.

 

Des projets jusqu’en 2020

Cependant, « la fin des projets devrait toutefois s’étaler jusqu’en 2020, des opérations ayant été ajoutées en cours de projet et de nombreuses contraintes opérationnelles (nécessité de répondre aux demande de relogement, problématique de maîtrise foncière, obligation de dépollution ou de fouilles…), voire parfois financières (augmentation des coûts de construction, désengagement de certains financeurs…), ralentissant le projet », énonce l’étude de l’ONPV.

Malgré ces chiffres en apparence positifs, l’Anru I n’a pas atteint tous ses objectifs. C’est ce qu’a montré une étude, publiée en février 2017 et menée conjointement par l’université de Singapour, et le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques de Sciences Po. Certes, « le PNRU a induit, en dix ans, une modeste diminution du niveau de pauvreté dans les quartiers ciblés », mais « cette diminution s’observe uniquement dans le parc social », observe l’étude.

La remarque a visiblement été prise en compte puisque le NPNRU est davantage axé sur le développement économique et l’emploi. Lancé officiellement par François Hollande le 16 février dernier, il se déploiera quant à lui jusqu’en 2024.

Les concours financiers consacrés à ce nouveau programme s’élèveront au total à 6,4 milliards d’euros, dont 4,2 milliards d’euros de subvention et 2,2 milliards d’euros de prêts bonifiés. Le gouvernement mise sur un effet de levier de 5 milliards d’euros et concernent 216 quartiers, dits d’intérêt national, ainsi que 261 territoires d’intérêt régional. Au 15 décembre 2016, sur les 236 protocoles prévus, 100 étaient signés, et 72 étaient en cours d’instruction (soit 73% au total).

 

Focus

Répartition du financement de l'Anru I

Différents acteurs se sont engagés dans le financement du PNRU :

– les organismes HLM à 44,3% (soit plus de 20 milliards d’euros)

– l’Anru à 23,8% (soit 11,8 milliards d’euros)

– les collectivités locales à 22,6%, dont 14% par les villes et 5% par les régions (soit 10,6 milliards d’euros)

– l’Etat, des fonds européens et de la Caisse des dépôts (9,3%). 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X