Entreprises de BTP

Projet Goro en Nouvelle Calédonie: redémarrage possible en 2004

Le géant du nickel canadien Inco veut pouvoir décider un éventuel redémarrage des travaux au premier trimestre 2004 sur son projet Goro en Nouvelle Calédonie. Ce qui ne placerait pas la mise en service « avant la seconde moitié du 2006 », ont annoncé ses dirigeants mercredi 13 août.
« Nous pensons que nous avons trouvé le moyen de réduire les coûts en capital de manière à rendre le projet économiquement viable », a dit le Pdg Scott Hand M. Hand, depuis Toronto. En décembre, Inco avait annoncé la mise en sommeil « pour au moins six mois » du chantier de construction de l’usine Goro Nickel, qui devait produire 60.000 tonnes de nickel et cobalt en 2005. Le groupe avait expliqué vouloir revoir les coûts de cet investissement.
Inco précise aussi qu’il discute toujours avec le gouvernement français des 350 MUSD que Paris « avait auparavant accepté sur le principe d’investir dans le projet ». Selon l’accord initial, le gouvernement français doit céder à Goro Nickel les 15% détenus dans le projet par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM).

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X