Environnement

Produits et environnement : des FDES de plus en plus crédibles

Les fiches de déclaration environnementale et sanitaire des produits de construction devront être vérifiées par une tierce partie en 2017. Le CSTB se positionne sur le marché.

Créées il y a une quinzaine d’années par l’Association des industries de produits de construction (AIMCC), les fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) des produits du bâtiment présentent les résultats de l’analyse de cycle de vie d’un produit ainsi que des informations sanitaires utiles au calcul de la performance environnementale et sanitaire du bâtiment qui les intègre.

Pour éviter le green washing chez les industriels, cette démarche volontaire d’information est encadrée depuis 2004 par la norme NF P 01-010 qui a instauré un référentiel commun et prend en compte l’ensemble du cycle de vie du produit, de l’extraction des matières premières à sa fin de vie, sans oublier les transports, la mise en œuvre et l’usage du produit. Ce qui est normalisé, c’est la forme de l’information donnée sur le produit.

En 2014, la norme NF EN 15804+A1 et son complément national XP P01-0641CN ont remplacé la norme NF P 01-010 en fixant les méthodes de mesure des différentes caractéristiques prises en compte. Les FDES offrent ainsi des informations multicritères, objectives, quantitatives et qualitatives relatives à une fonction et une durée de vie du produit dans l’ouvrage. En revanche, les valeurs avancées par les industriels ne sont pas vérifiées.

Une nouvelle étape sera franchie le 1er juillet 2017 avec l’obligation de faire vérifier les FDES par un organisme tiers de confiance. Les  bureaux d’études et les centres techniques industriels sont sur les rangs, de même que le CSTB qui aimerait garder une longueur d’avance. C’est en effet l’organisme public qui a élaboré la base de données Inies regroupant aujourd’hui plus de 1 500 déclarations environnementales et gérée par l’association HQE. Le CSTB est en train de créer dans son établissement de Grenoble une structure dédiée à cette activité. Pierre Ravel, responsable de ce laboratoire, décrit quatre offres proposées aux fabricants de produits de construction : la réalisation des déclarations, la vérification par tierce partie des déclarations non élaborées au CSTB, la révision en continu des fiches avant l’échéance de cinq ans qui est la durée de vie d’une FDES, enfin le conseil en stratégie de communication environnementale autour des produits. Cinq experts en environnement seront dédiés à cette activité au CSTB.

Les industriels devront compter environ 10 000 euros pour faire rédiger leur FDES par le CSTB, le prix d’une vérification s’échelonnant entre 2 000 et 4 000 euros.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X