Entreprises de BTP

Prix Moniteur de la construction 2016: les champions de l’Ouest et du Centre

Mots clés : Equipements techniques et finitions - PME - Prix d'architecture - Travaux publics

Depuis 2001, les Prix Moniteur de la Construction récompensent des PME indépendantes, souvent familiales, qui conjuguent performances économiques et sociales. Parmi les 28 entreprises régionales distinguées dans toute la France, dans quatre catégories différentes -gros œuvre, second œuvre, travaux publics et équipement technique-, quatre sont implantées dans l’Ouest et le Centre dont Bouchet TP qui se distingue avec un prix national.

C’est une nouvelle génération d’entrepreneurs que met à l’honneur la nouvelle édition de ce prix qui récompense la performance globale des entreprises de BTP. Reprise familiale comme chez Bouchet TP (Pays de la Loire), transmission à des salariés chez Soltechnic (Centre-Val de Loire), délégation de la gestion chez Hériau (Bretagne) ou reprise d’entreprises pour créer un réseau autour de FJA Dessaigne (Pays de la Loire)… les lauréats de l’Ouest et du Centre illustrent les principaux cas de figure pour assurer la pérennité des entreprises familiales.

S’ils ont des profils variés allant de l’ancien cadre dirigeant de major au compagnon ayant gravi tous les échelons de l’entreprise, en passant une troisième génération passée par des études supérieures… tous ces nouveaux dirigeants ont su apporter un vent nouveau dans leurs entreprises historiques tout en conservant les valeurs qui ont fait la renommée de ces entreprises.

 

Entreprise Hériau, lauréat «Gros œuvre»

Créée par Roger Hériau en 1946 à Cornillé (Ille-et-Vilaine), l’entreprise de couverture spécialisée dans le patrimoine a été confiée en 2009 à Pierrick Cherel qui y a effectué toute sa carrière. Démarrant ses journées à 6 heures du matin, le dirigeant applique une «gestion teintée de bon sens» et s’est investi depuis quatre ans dans la coopérative artisanale MBR 35, où les achats d’une trentaine de couvreurs sont mutualisés. Mais l’entreprise compte par-dessus tout sur la qualité de ses chantiers. Rare société de la région à posséder la qualification Qualibat 3194, Hériau travaille exclusivement dans la restauration du patrimoine bâti ancien et un de ses salariés a reçu en octobre dernier la prestigieuse médaille de la Compagnie des architectes en chef des monuments historiques.

– Cornillé (35)

– CA 2015: 3 M€

– 33 salariés

 

Soltechnic, lauréat «Second œuvre»

En bientôt 40 ans d’existence, Soltechnic s’est bâti une solide réputation dans la pose de sols en carrelage, pierre et matériaux souples, avec un savoir-faire particulier dans les métiers de la piscine et des salles de sport. Son credo ? Un recours limité à la sous-traitance, un strict respect des délais de livraison et un souci constant de l’environnement et du bien-être des salariés au travail. Filiale du groupe familial Metz (8,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et 90 salariés), Soltechnic s’inscrit dans la stratégie «responsable» de sa maison mère, spécialisée dans l’isolation et le ravalement. Actuellement gérée par Christophe Guérin, Soltechnic ouvre une nouvelle page de son histoire avec la transmission de l’entreprise à deux cadres, Paulo Rodrigues et Olivier Berthoud.

– Orléans (45)

– CA 2015: 2,8 M€

– 20 salariés

 

Bouchet TP, lauréat national «travaux publics»

2016 est une année particulière dans l’histoire de Bouchet TP. Lancée il y a quinze ans, la transmission de l’entreprise familiale a été bouclée en novembre de cette année. Ce sont désormais les petits-fils du fondateur, Cyril, 40 ans, et Dany, 38 ans, qui ont en main le destin de cette entreprise. Spécialisée à sa création (dans les années 1960) dans les travaux agricoles, elle propose aujourd’hui une véritable offre globale, grâce notamment à la création dès 2008, de Bouchet Voirie Environnement et d’investissements conséquents comme une centrale d’enrobage de 1,5 million d’euros. Dans le même temps, les frères Bouchet, qui travaillent à 40% avec le privé, ont su convaincre leurs clients de stopper la course aux prix bas.

– Yzernay (49)

– CA 2015: 12 M€

– 70 salariés

 

SA Dessaigne, lauréat «Equipement technique»

Sans tambour ni trompette, en quelques années, Frédéric Jeault, ancien cadre dirigeant de Forclum (Eiffage Energie) et ses associés ont réussi l’exploit de créer ou de reprendre une douzaine de PME spécialisées dans les métiers de l’énergie, l’électricité et le génie climatique. En 2009, avec leurs seules économies, le soutien financier des banques et d’un entrepreneur, ils choisissent de reprendre non pas une, mais trois sociétés: Dessaigne (Mayenne), SCF (Orne) et Chauff’eco (Maine-et-Loire).

En appliquant des méthodes de management simples, les résultats sont rapidement au rendez-vous et tous les dividendes sont systématiquement réinvestis dans le développement. C’est ainsi qu’en reprenant des entreprises en difficulté comme Baudouin à Candé (Maine-et-Loire) ou en en créant de nouvelles comme Dessaigne SCF ou SCF Normandie, la holding regroupe aujourd’hui 12 sociétés dans le Grand Ouest… avec, à la clé, 200 nouveaux emplois.

– Changé (53)

– CA 2015: 40 M€

– 300 salariés

 

En savoir plus

Le palmarès complet des Prix Moniteur de la Construction 2016 est détaillé dans notre papier «Prix Moniteur de la construction 2016: naviguer au loin en restant fidèle à son port d’attache»

 

Focus

D’autres PME ont retenu l’attention du jury régional Ouest et Centre* pour leurs performances:

 

Gros œuvre

– Construction Rebours à Marigné Ferchaud (35); CA 2015: 6 M€; 42 salariés

– Morisset aux Lucs sur Boulogne (85); CA 2015: 20 millions d’euros, 76 salariés

 

Second œuvre

– Gil Turpeau à Nantes (44); CA 2015: 9 M€; 83 salariés

– Coignard Atlantique à Sainte-Luce-sur-Loire (44); CA 2015: 6,1 M€; 27 salariés

– Pinxyl à Montlouis-sur-Loire (37); CA 2015: 6,2 M€

 

Travaux publics

– Jérôme BTP à Ballan-Miré (37); CA 2015: 17,3 M€; 166 salariés

– Ouest Travaux Publics à Léhon (22); CA 2015: 7,8 M€

 

Equipement technique

– Michel Glen aux Sorignières (44); CA 2015: 3,3 M€

– DC Energie à Muzillac (56); CA 2015: 5,2 M€

– Ventelis à Couëron (44); CA 2015: 5,7 M€; 14 salariés

 

* Patrick Alvarez, Manager KPMG; Bernard Beunaiche, chef d’agence OPPBTP Pays de la Loire; Hervé Chevalier, responsable Intelligence Marchés Vecteur+; Thomas Galopin, animateur régional délégation ouest Qualibat; Philippe Ghazarian, directeur d’agence BTP Banque; Nicolas Vacheret, responsable régional de l’inspection Ellisphère; Jean-Philippe Defawe, responsable régional Ouest et Centre «Le Moniteur».

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X