Réalisations

Prix Afex projet (7/11) : l’immeuble de logements Figalda, São Paulo, Brésil, Triptyque

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Béton - Musées - galerie - Poteau - Poutre

On quitte le musée atemporel Jeongok en Corée pour une structure autrement fonctionnelle : l’immeuble de logements Figalda, à São Paulo au Brésil. L’agence Triptyque fonde le principe de son bâtiment sur la base poteau-poutre béton. Pour allier esthétique, simplicité et coûts bon marché.

Idea!Zarvos est plus que promoteur, il est producteur darchitecture. Son concept, au-delà du développement et de la gestion de ses biens immobiliers, consiste à encourager une architecture contemporaine, surprenante et innovante qui, par-dessus tout, respecte l’habitant, le voisin, le quartier.

Les quatre principes fondamentaux sont:

– Le respect du complexe urbanisme de São Paulo. Il ne faut pas croire que le chaos architectural de São Paulo permette toutes les folies. Les quartiers de prédilection d´Ideas!Zarvos sont ceux dans lesquels les Paulistas travaillent et souhaitent vivre mais où il y a peu de place pour les immeubles neufs. Ideas!Zarvos choisit donc des terrains relativement petits et des constructions qui s´encastrent naturellement dans l´infrastructure locale.

– La recherche de l’architecture d’auteur. Idea!Zarvos souhaite construire des immeubles que l’on puisse admirer aujourd’hui et demain. Aussi valorise-t-il les architectes conceptuels et confirmés, qui recherchent le jamais vu et maîtrisent le duo fonctionnalité/esthétique.

– La chasse aux solutions écologiques. Des immeubles bas, de grandes fenêtres qui ventilent l’espace et font entrer la lumière naturelle, des systèmes de recyclage de l’eau, voilà quelques-unes de leurs réponses aux questions environnementales du XXIe siècle.

– La recherche de l’habitat modulable. Qu’importe le mode de vie de l’individu, pourvu que son espace s’adapte à lui. Idea!Zarvos répond à cette problématique en promouvant l’immeuble aux plans 100% flexibles, adaptables et modifiables dans le temps. La structure et les points d’eau sont conçus différemment afin de rendre toutes les combinaisons d’habitations possibles, salles d’eau et cuisines incluses.

Le terrain de 700m2, comportant un COS 2 (1400m2 SHON) est une étroite parcelle de 13x54m, typique du paysage urbain pauliste. Celui-ci avait été acheté à l’origine pour accueillir des maisons de ville mitoyennes sur deux niveaux, avec garage devant et jardin à l’arrière. Cette configuration impose une ouverture des façades latérales par le biais de larges baies.

Du fait de l’application des espaces réglementaires entre les immeubles, résulte l’obligation contraignante de construire un corps de bâtiment étroit (7m). Il donne par ailleurs au bâtiment une de ses caractéristiques volumétrique les plus remarquables.

Des unités uniques

Il s’agissait de formater des appartements aux typologies, aux volumes, aux ouvertures variées faisant de chacune de ces unités un objet unique. Notre choix s’est arrêté en définitive sur onze appartements divisés en deux corps de 70 à 160 m2 de simplex au triplex avec deck, en passant par l’appartement “maison” sur jardin.

Ces appartements devaient pouvoir permettre, en outre, des aménagements internes variés rendus possibles par le plan libre de structure et le positionnement stratégique de shafts hydrauliques apparents sur le pourtour de l’immeuble. L’immeuble aujourd’hui habité présente onze habitations totalement différentes les unes des autres.

La conception de cet immeuble se devait de suivre des concepts simples et peu coûteux. La structure de l’immeuble suit un principe de poteau-poutre béton suivant le périmètre de l’immeuble et d´une dalle pleine lisse apparents. Le revêtement en enduit alterne le blanc et le noir selon les façades. Une étude a été menée afin de déterminer les façades les plus exposées en fonction de leur orientation et des “masques” voisins, de façon à limiter l’influence de l’emploi de la couleur noire sur le comportement thermique de l’immeuble.

 


L’immeuble de ligements Figalda, à Sao Paulo au… par lemoniteurfr

 

 

Architectes français du bout du monde : Grand prix Afex 2012

Prix Afex projet (1/11): l’Eco Resort Six Senses Con Dao, Vietnam, AW²

Prix Afex projet (2/11) : Le marché central de Phnom Penh, Cambodge, Arte Charpentier

Prix Afex projet (3/11) : Le Centre Culturel Onassis, Athènes, Grèce, AS.Architecture-Studio

Prix Afex projet (4/11) : le siège et campus de ThyssenKrupp, Essen, Allemagne, Atelier Chaix & Morel et Associés.

Prix Afex projet (5/11) : le lycée français Jean-Mermoz, Dakar, Sénégal, Terreneuve / Adam Yedid

Prix Afex projet (6/11) : le musée de la préhistoire, Jeongok, Corée du Sud, X-TU

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X