Logement

Près de Rennes, 40 containers maritimes transformés en logements sociaux

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Matériel - Equipement de chantier

Le premier chantier d’un collectif de maisons containers d’Ille-et-Vilaine prend forme. Ce projet innovant est le fruit d’une association originale entre un promoteur, Lamotte, un bailleur social, Neotoa, et l’architecte Clément Gillet devenu industriel avec B3 Ecodesign.

Situé à La Chapelle-Thouarault, près de Rennes, ce chantier de 11 maisons et d’un collectif de 12 logements (du T2 au T4) a démarré en octobre 2015 et devrait être livré en un temps record d’ici juillet pour les maisons et octobre 2016 pour le collectif. Les 40 containers maritimes, sont préparés en usine et assemblés sur place par la société B3 Ecodesign créée par l’architecte Clément Gillet. Isolation, câblage, ouvertures, étanchéité de l’enveloppe externe… la très grande partie des lots de second œuvre est réalisée en atelier dans des conditions de travail optimales.

Après un démarrage timide depuis sa création en 2010, B3 Ecodesign s’est installée en octobre 2014 dans une halle de 5 000 m2 de l’usine PSA de Rennes La Janais et multiplie les commandes.

«Notre solution est deux à trois fois plus rapide que les méthodes traditionnelles» se félicite l’architecte. Autre avantage, ce système constructif, qui permettrait d’atteindre «des tarifs de 20 à 30% moins chers», ne nécessite pas de terrassement lourd et ses performances thermiques seraient en deçà du THPE et conformes aux nouvelles réglementations Bepos qui se profilent à l’horizon 2020. C’est pour toutes ces raisons que cette opération a été récompensée par le Prix de l’innovation industrielle aux dernières Pyramides d’argent organisée par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Lamotte et Neotoa sont les premiers à avoir cru dans ce système constructif venu des Pays-Bas. A l’image du chantier de La Chapelle-Thouarault, l’opération est portée par le promoteur qui revend les logements en Vefa au bailleur social. D’autres opérations sur ce modèle sont en cours dont dix maisons à Orgères et neuf à Vezin-le-Coquet.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X