Aménagement

Premier essai pour le tramway parisien

Le tramway parisien, qui doit entrer en service en décembre 2006, a effectué son premier parcours d’essai mercredi matin entre le pont de Garigliano et Balard, au sud de la capitale, avec à son bord le maire de Paris Bertrand Delanoë.

La première rame du futur T3 avait à son bord, le maire de Paris Bertrand Delanoë, le président de la région Ile-de-France Jean-Paul Huchon et la présidente de la RATP Anne-Marie Idrac a constaté une journaliste de l’AFP.
Bertrand Delanoë a fait part de son « excellente impression », se félicitant de voir « la ville apporter un service en plus tout en étant plus belle ». « C’est le tramway qui, en France, aura pris le moins de temps », a-t-il souligné.

Se voulant respectueux de l’environnement architectural, les concepteurs du projet ont choisi des matériaux très parisiens, comme le granit, en différents tons de gris. 8.000 m2 de gazon sont posés. Le mobilier urbain des stations sera installé à partir de la semaine prochaine.
Pour permettre une fréquence toutes les 4 minutes aux heures de pointe, 21 rames seront livrées par Alstom, à raison de deux par mois jusqu’à l’été. 50 machinistes se relaieront pour les conduire.
Parallèlement, le chantier des voies et de leurs abords se poursuit: pose de rails, équipement des carrefours, plantation d’arbres. 240 ont été mis en terre, 700 autres doivent encore l’être.
Le T3 doit dans une deuxième phase être prolongé vers l’est de Paris. Grand argument de la candidature parisienne à l’accueil des Jeux olympiques de 2012, il avait, avant l’échec de Singapour, vocation à boucler la boucle autour de Paris.

Focus

Repères


Le T3 circulera dans un premier temps entre le pont de Garigliano et la Porte d’Ivry, soit un tronçon de 7,9 km, parcouru en 24 minutes et ponctué de 19 gares.
A sa mise en service, prévue en décembre 2006, le tram électrique parisien devrait être le plus fréquenté d’Europe avec au moins 100.000 voyageurs par jour.
Son coût est évalué à 200 millions d’euros: 60% financés par la région, 20% par la ville de Paris et 20% par l’Etat.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X