Industrie/Négoce

Pourquoi Placo se lance dans la « déco » et l’aménagement intérieur

Mots clés : Architecture intérieure - Artisanat - Produits et matériaux

Le spécialiste de l’isolation lance un concept inédit de plaque de plâtre décorative. Son nom : « Ikebana ». Le principe ? Un produit déjà pourvu de son décor, qui se positionne comme une solution d’aménagement prête à poser. La cible ? Les artisans, bien sûr, mais aussi les particuliers, sur le lucratif marché de la rénovation.

Pour ses 70 ans, qu’il fête cette année, Placo s’ouvre de nouveaux horizons : la décoration et l’aménagement intérieur. Le spécialiste des plaques de plâtre a annoncé mardi 5 avril le lancement d’Ikebana, une plaque de plâtre décorative et facile à poser.

« Notre marché historique est actuellement atone, et il s’agit d’imaginer de nouveaux leviers de croissance, analyse Vincent Hannecart, le directeur commercial et marketing de Placo.  Or, nos spécialités, que sont les cloisons et les parois verticales, nous ouvrent tout un champ des possibles. Avec Ikebana, nous répondons à un nouveau besoin des particuliers : aménager et décorer facilement leur logement, c’est-à-dire l’essentiel des projets de rénovation. »

 

Deux ans auront été nécessaires au spécialiste du BA 13 pour développer cette solution dont le nom est emprunté à l’art foral japonais. Son principe ? Les jonctions restent apparentes, créant un effet de panneau décoratif. Les plaques sont revêtues d’un vinyle décoratif, disponible dans 42 coloris et 18 motifs graphiques, avec le blanc et l’effet bois en têtes de gondole.

 

Autre atout, la fixation. Fini le vissage sur ossature : les plaques Ikebana se posent à l’aide d’un ruban adhésif. L’addition de toute ces caractéristiques en fait un produit idéal pour prendre en ciseau le marché de la rénovation, avec une approche à la fois décorative et d’aménagement.

Les arguments ne manquent donc pas auprès des deux cibles commerciales avouées que sont les artisans, bien sûr, mais surtout les particuliers bricoleurs qui seront, au passage, les prescripteurs. Concernant les clients  « pros », Vincent Hannecart prend l’exemple d’un chantier de rénovation classique.

« Dans ce cas là, l’artisan travaille en milieu « habité » et ce n’est pas simple, diagnostique le directeur marketing. En effet, il va passer la plus grande partie de son temps à nettoyer le chantier ! Ikebana permet de s’affranchir des désagréments liés aux travaux, comme la poussière ou les odeurs et de gagner du temps. L’aménagement est à la fois simple et rapide, et le produit est esthétique et décoratif. »

 

Des arguments qui portent aussi auprès des particuliers. Et qui sont renforcés pas l’aspect « déco ». « Nous avons  travaillé avec un cabinet de tendances pour composer une palette de teintes très grand public », indique Kenza Ghannam, directrice du département marketing de Placo. Résultat, des noms eux aussi très « courants », comme « quartz » ou « basalt ».

Conséquence de ce positionnement, le circuit de  distribution privilégié d’Ikebana sera le négoce, à la condition que celui-ci attire déjà les « particuliers à projet de rénovation». Placo demandera alors de stocker les futurs best sellers que sont les panneaux blancs et bois. Tous les décors à couleurs et motifs seront, eux, livrés sous 21 jours.

« Il faut être réaliste et pragmatique sur les chiffres, prévient Vincent Hannecart. Un démarrage peut prendre du temps. Nous programmons la montée en puissance ». Quant à la GSB, « oui, ce circuit nous intéresse », confirme le directeur marketing et commercial.

 

 

Le lancement officiel et « grand public » de ces nouvelles plaques décoratives est programmé au  22 avril. Pour s’incruster dans le viseur des particuliers, la nouvelle marque de Placo parie d’abord sur le digital : son propre site Web (le nom de domaine était libre !), une présence active sur les  réseaux sociaux, un référencement naturel sur Google, des tutoriels de pose… 

« Nous serons également présent sur un stand à la Foire de Paris, à partir du 29 avril », annonce Kenza Ghannam. Quant au prix, Ikebana se positionnera en milieu de tableau : l’étiquette s’étirera entre 25,99 €/m² pour le blanc « basique », et jusqu’à 39,99€/m² pour des couleurs imprimées.

Découvrez en vidéo comment Placo promet un temps de pose de ue journée seulement :

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X