Industrie/Négoce

Pour une majorité de Français, la maison automatisée représente l’avenir de l’habitat

A l’occasion de la 6e édition des Journées nationales de la domotique organisées par l’association Promotelec,  l’observatoire dévoile les résultats de son enquête annuelle «  les Français et la domotique ». De plus en plus de propriétaires s’intéressent à la domotique, notamment pour piloter et programmer son logement en fonction de leurs besoins. Résultat ? 58% des propriétaires estiment que l’avenir de l’habitat tient désormais dans l’automatisation.

58% des propriétaires estiment en effet que l’avenir de leur maison est à l’automatisation, soit 10 points de plus qu’en 2013. Ils sont désormais 48% à se dire prêts à investir dans leurs logements pour y vivre plus longtemps. Alors qu’il y a deux ans, 20% des propriétaires n’étaient pas du tout d’accord avec l’idée que l’avenir était à la maison automatisée, ils ne sont désormais plus que 8% de sceptiques.

Parmi les solutions domotiques les plus prisées : 44% jugent important de disposer d’écrans fixes ou mobiles pour mieux connaître leurs consommations énergétiques et 60% se disent prêts à programmer leur chauffage pour des questions d’économies sur leurs factures. Les motivations pour s’équiper en domotique sont nombreuses : utiliser le très haut débit représente 25%, adapter le logement au vieillissement 13% ; mieux chauffer l’hiver 13% et climatiser le logement l’été 11%.

 

Des disparités générationnelles

 

Cependant, des disparités entre générations se dessinent. On distingue notamment un décalage entre les 18-39 ans et les seniors de 70 ans et plus. Déjà 68% de convaincus chez les 18-39 ans contre 55% des 70 ans et plus.

Les foyers les plus sensibles à cet investissement restent sans surprise les plus aisés, au premier chef les foyers dont les revenus mensuels sont supérieurs à 4 500 euros. 

Quant aux principaux besoins et habitudes des 18-39 ans, on trouve le pilotage d’éclairage, celui des portes-fenêtres et volets pour éviter les accidents domestiques. Un autre besoin est en train de voir le jour : des alertes de sécurité reçues à l’extérieur du logement, par exemple en cas de cambriolage. 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X