Profession

Pour ses 60 ans, l’agence Brunerie & Irissou s’offre la Chine

Mots clés : Architecte - Architecture


Créée en 1954, l’agence albigeoise Brunerie & Irissou Architectes fête cette année ses 60 ans. Classée dans le Top 50 des agences d’architecture française, la SARL affiche un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros et emploie près de 50 salariés répartis entre le siège à Albi, dans le Tarn, et un nouveau bureau à Shanghai.


Le 7 octobre, à Albi, dans le Tarn, l’agence albigeoise Brunerie & Irissou Architectes va célébrer ses  60 ans d’existence. Pour fêter l’événement, Pierre Brunerie (architecte DPLG) et ses trois associés, Jean-François Irissou (architecte DPLG, ingénieur de l’Ecole centrale de Paris) , Guillaume Saunier (architecte DPLG) et David Perez (ingénieur Insa), sortent de leur discrétion habituelle et invitent clients, confrères, élus dans une brasserie du centre ville d’Albi. « L’idée est de rendre hommage à tous ceux qui ont contribué à la pérennité de l’entreprise et de regarder l’avenir », raconte Pierre Brunerie.
Créée en 1954 par son père, Henri Brunerie, l’agence fait aujourd’hui partie du Top 50 des agences d’architecture françaises avec un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros et  un effectif de plus de 50 salariés répartis entre Albi et Shanghai (Chine).
Après avoir construit essentiellement des logements, l’agence albigeoise s’est spécialisée au début des années 1980 dans la construction de bâtiments tertiaires et industriels générant en 2014 un montant de travaux de 150 millions d’euros. Les quatre associés ne négligent pas la commande publique qui représente 20 % du chiffre d’affaires.

 

Cap sur la Chine

Le Crédit Agricole, le groupe Pierre Fabre, Leclerc, EADS, Safran, Turbomecca, comptent parmi les principaux clients de l’agence. Ces différents projets ont amené les architectes albigeois à intervenir dans toute la région Midi-Pyrénées, où elle réalise 60 % de son chiffre d’affaires, mais aussi à Paris, en Chine… Le développement à l’international fait d’ailleurs partie des perspectives de l’agence, qui a ouvert un bureau à Shanghai : « Les industriels construisent en effet de moins en moins en France et de plus en plus dans les pays émergents », affirme Pierre Brunerie.
Pour assurer le pilotage et la coordination des chantiers, l’agence a créé en 2002 la filiale SARL TOP-COO. Puis, est née en 2012, la filiale BI Environnement pour répondre aux préoccupations croissantes des clients en matière d’environnement : « Elle nous permet d’intégrer de façon optimale, dès la conception des projets, les problématiques de consommations énergétiques, gestion de l’eau. Elle nous permet d’anticiper tout ce qui se fait en termes réglementaires, de loi sur l’eau… », poursuit l’architecte.
Le futur passe aussi par l’intégration du BIM. La maîtrise des nouveaux outils ne se fera pas au dépens de la qualité architecturale. Au sein de l’Agence Brunerie & Irissou, le stylo a encore droit de cité, et sert une approche architecturale rigoureuse et maîtrisée. «Nous avons comme ligne directrice le respect de nos clients et de l’environnement, ainsi que le respect et l’amour des matériaux. Cela passe aussi par la maîtrise des budgets et des délais. Nous estimons que l’architecte doit s’effacer derrière ses réalisations», conclut Pierre Brunerie.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X