Industrie/Négoce

Pour s’imposer sur le marché du chauffage bois, Seguin déploie une stratégie de niche

Mots clés : Bois - Chauffage - froid - Cheminée - Enfance et famille

Avec 36 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés en 2015, Seguin est aujourd’hui un acteur de poids du marché national de la cheminée. Dans un secteur morose et atomisé, l’entreprise s’est développé sur un éventail de micromarchés, en France mais aussi à l’international.

Entreprise française discrète, établie dans l’Auvergne, Seguin s’est hissée pas à pas parmi les acteurs de références du marché du chauffage bois. Reprise par la famille de Galembert en 1997, elle a su s’adapter aux mutations de son secteur, principalement par le biais d’opérations de croissance externe. Aujourd’hui, son « catalogue » se décline en quatre spécialités – et autant de marques commerciales : 

– Les cheminées, poêles et foyers en fonte, son cœur de métier (marque Seguin, usine de Randan, dans le Puy-de-Dôme) ;

– Les cheminées haut-de-gamme design en acier JC Bordelet, entreprise rachetée en 2006 (production de  Montpellier) ;

– Les cheminées et foyers acier Axis, société intégrée à Seguin en 2007 et dont le site de production est situé dans l’Ain, à Belley ;

– Et enfin, Speetbox, un poêle à bois...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X