Profession

Pour 2013 Syntec-ingénierie veut mettre l’accent sur la protection des PME

Mots clés : Conception - PME

A l’occasion des vœux de la fédération professionnelle de l’Ingénierie, son Président, Stéphane Aubarbier, a présenté les sujets prioritaires du syndicat. Au menu notamment, la protection et le développement des PME et des ETI.

 

« Malgré la morosité ambiante, nous allons placer l’année 2013 sous le signe de l’optimisme et de l’énergie », a asséné Stéphane Aubarbier, président de Syntec-Ingénierie lors de la présentation des vœux de la fédération, le 10 janvier, à Paris. Syntec-Ingénierie entend notamment s’impliquer dans la protection et le développement des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI), particulièrement sensibles aux évolutions sociales et juridiques actuelles.

Une autre des priorités du syndicat repose sur les négociations sociales en faveur de l’emploi. Stéphane Aubarbier souhaite ainsi « que les discussions entre organisations syndicales et Organisation patronale permettent de trouver des solutions à l’avantage de tous, alliant une flexibilité accrue du travail et des mesures améliorant le maintien en emploi des salariés. »

 

« Pas de remise en cause de l’équilibre entre ingénierie publique et privé »

 

 

Le président de Syntec-Ingénierie ne souhaite pas non plus que les difficultés du contexte économique actuel « conduisent à une remise en cause de l’équilibre, de la complémentarité trouvée entre ingénierie publique et privée ». Faisant en cela référence à la montée en puissance de structures locales d’ingénierie publique.

En 2013, selon le syndicat, « les sociétés d’ingénierie maintiennent leur emploi et envisagent de nouveaux recrutements » car « la pénurie d’ingénieurs et techniciens en France impacterait le secteur ». La fédération lance en 2013 une nouvelle campagne de sensibilisation auprès des jeunes pour mieux faire connaitre ses métiers et les encourager à intégrer cette filière d’avenir.

Pour rappel, selon l’Insee, le secteur de l’ingénierie (construction et industrie) représente 350 000 emplois et 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 40% à l’international. « Le chiffre d’affaires du secteur de l’ingénierie a progressé de 70% en 15 ans, a conclu Stéphane Aubarbier. J’espère qu’il en sera de même pour les 15 années à venir. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X