Entreprises de BTP

Possible départ du directeur général de Vinci

A la demande d’Antoine Zacharias, le conseil d’administration de Vinci pourrait décider du remplacement son directeur général Xavier Huillard par le patron du promoteur immobilier Nexity, prélude à un rapprochement entre les deux groupes, rapporte lundi l’hebdomadaire Challenges. Interrogés, Vinci et Nexity se sont refusés à tout commentaire.

Ce mariage avec le promoteur immobilier permettrait de protéger Vinci des convoitises, M. Zacharias craignant que son groupe soit « opéable », selon Challenges. Mais l’argument n’est guère convaincant lorsque l’on sait que le premier promoteur français pèse 10 fois moins que Vinci avec une capitalisation boursière de 1,5 milliard d’euros (contre 17,7 milliards d’euros pour Vinci).
L’origine du possible remplacement de Xavier Huillard viendrait plutôt d’une mésentente qui règne depuis quelques mois entre le fondateur et président de Vinci et son dauphin désigné.
Dans ce contexte, le tandem Zacharias-Dinin prendrait tous son sens car les deux hommes sont issus de la même entité (Générale des Eaux, ndlr), se connaissent bien, communiquent beaucoup et sont déjà membres, respectivement, des conseils d’administration de leurs groupes.

Selon des informations recueillies par Le Moniteur, un apport de Vinci Immobilier à Nexity en échange d’une participation minoritaire de Vinci dans le promoteur est plus probable. L’opération, qui n’est pas faite à ce jour, permettrait à Nexity, numéro un de la promotion immobilière avec 1,6 milliard de chiffre d’affaires de creuser l’écart avec le numéro deux. Vinci Immobilier a en effet réalisé en 2005 un volume d’affaires de 650 millions d’euros. Par la même occasion, Nexity stabiliserait ainsi son actionnariat.
FV et J-P D

Focus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X