Grand Paris

« Positionner Paris parmi les trois premières métropoles mondiales »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

A la tête de la préfecture de la région Ile-de-France depuis avril 2015, Jean-François Carenco, parmi de nombreux autres dossiers, pilote la mise en œuvre du Grand Paris. Il dresse un premier bilan de son action.

Vous êtes chargé par le gouvernement de mettre en œuvre le projet de Grand Paris. Comment définissez-vous cette grande ambition ?

Jean-François Carenco : Le Grand Paris, c’est le grand pari. Le monde change à toute vitesse. Ce qui se passe sous nos yeux est à l’évidence tout aussi radical que les grands changements précédents dans l’histoire de l’humanité. Le Grand Paris, c’est faire en sorte que cette métropole autour de notre capitale participe pleinement à la mutation du monde. Les métropoles, de par leur taille, leur métissage, leur concentration sont le lieu des créations. Dans la concurrence mondiale à laquelle se livrent les métropoles, gagneront celles qui seront parvenues à créer trois choses : de la valeur, de l’émotion culturelle et du lien social. Le gouvernement et le président de la République m’ont demandé de rassembler tout le monde pour atteindre cet objectif qui permettra à Paris de se positionner parmi les trois premières métropoles mondiales. Cet objectif se décline ensuite dans l’action : la gouvernance, le logement, les transports, le développement économique, le rayonnement culturel… Et, sur tous ces points, les choses avancent.


Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X