Logement

Politique de la ville : la liste des 200 quartiers ANRU diffusée

Mots clés :

Gouvernement et fonction publique

-

Urbanisme - aménagement urbain

Le conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine a validé la liste des 200 quartiers qui bénéficieront de 83% des 5 milliards d’euros du nouveau programme de renouvellement urbain lancé mardi 16 décembre par François Hollande dans le Nord-Pas-de-Calais.

La communauté urbaine de Strasbourg, celle de Brest Métropole Océane, le Grand Troyes ou encore, Marseille Provence Métropole… toutes ces villes bénéficieront des 5 milliards d’euros du nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU). Lundi 15 décembre, le conseil d’administration de l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru) a sélectionné les 200 projets de renouvellement urbain d’intérêt national qui bénéficieront de 83% des crédits du NPNRU et a fléché 55 des 200 projets d’intérêt régional qui recevront les 17% restants. Lors de son déplacement à Boulogne-sur-Mer et à Lens dans le Nord-Pas-de-Calais mardi 16 décembre, le président de la République François Hollande accompagné de Sylvia Pinel, ministre du logement et de Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat à la Ville, présentera* les 255 projets sélectionnés par l’ANRU la veille et lancera officiellement le NPNRU.

 

Un milliard consacré aux démolitions

 

Sur les cinq milliards d’euros du NPNRU ventilés sur 10 ans (jusqu’en 2024 donc), un milliard seront consacrés aux opérations de démolition, deux milliards au logement en général, et deux milliards d’euros au redéploiement des services publics dans les quartiers, indique le ministère de la Ville. Parmi les communes sélectionnées, certaines bénéficiaient déjà du premier programme de rénovation urbain à l’exemple d’Evry (Essonne), Alès (Gard) ou Bron (Rhône). Les villes sélectionnées auront jusqu’au mois de juin 2015 pour signer, à l’échelle intercommunale, leur contrat de ville (voir notre article).

Ce document « permettra de mobiliser l’ensemble des politiques publiques de droit commun d’éducation, de transports, de santé, d’emploi, de justice,… pour rétablir l’égalité d’accès aux services aux publics pour les quartiers prioritaires », indique le ministère du Logement.

 

L’ANRU pourra agir sur l’habitat privé 

 

En se déplaçant à Boulogne-sur-Mer, le président de la République a souhaité illustrer les innovations du NPNRU. Pour la première fois, l’habitat social horizontal sera pris en compte et l’ANRU aura la possibilité d’intervenir sur des logements privés situés dans des copropriétés dégradées. Les crédits de l’ANRU permettront, entre autre, d’intervenir sur des édifices situés dans le quartier du Bas Clichy à Clichy-sous-Bois, à Pierrefitte-sur-Seine ou encore dans le quartier des Fauvettes à Neuilly-sur-Marne, trois villes situées en Seine-Saint-Denis. Le NPNRU permettra également de rénover le bâti privé dans les centres anciens dégradés, comme à Thiers dans le Puy-de-Dôme ou à Saint-Denis.

Enfin, la signature d’un contrat de ville à l’échelle intercommunale permettra « d’attribuer des logements à l’échelle de l’agglomération », signale Myriam El Khomri, et donc de favoriser la mixité sociale.

 

*Pour télécharger la liste des quartiers éligibles au NPNRU, cliquez ici .

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X