Environnement

Politique climatique : l’Allemagne plus ambitieuse que l’UE

Mots clés : Politique énergétique

Le gouvernement allemand a présenté, jeudi 26 avril, un nouveau programme de lutte contre le réchauffement climatique qui fixe des objectifs pour certains plus ambitieux que ceux de l’Union Européenne.

Pour réduire ses émissions de dioxyde de carbone de 40% d’ici à 2020, Berlin prévoit en effet dans ce programme de baisser la consommation d’électricité de 11 % en misant sur les énergies alternatives et renouvelables ainsi qu’un renouvellement du parc des centrales électriques. Le 9 mars dernier, les 27 membres de l’UE ne s’étaient en effet engagé à réduire que de 30 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 dans le cadre d’un accord international et de 20 % si aucun accord n’était trouvé.
« Nous devrions nous fixer l’objectif de faire de l’Allemagne la nation la plus efficace au monde en matière énergétique », a déclaré le ministre social-démocrate (SPD) de l’Environnement Sigmar Gabriel, en présentant ce programme devant le Bundestag. M. Gabriel a par ailleurs appelé le milieu économique à s’engager davantage dans la recherche sur l’énergie et les jeunes à se lancer dans les études en rapport avec l’énergie. Il a aussi l’intention de favoriser le transport ferroviaire par des mesures abaissant ses coûts.

Plus d’informations sur le BTP en Europe avec Le Bulletin européen du Moniteur

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X