Energie

Point sur le programme grand carénage d’EDF

Les chiffres avancés par EDF concernant le programme grand carénage (extension de la  durée de vie du parc et mesures post-Fukushima) n’ont pas évolué avec l’arrivée fin novembre 2014 du nouveau p-dg.

Devant les sénateurs qui l’auditionnaient dans le cadre de l’examen du projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte (PLTECV), Jean-Bernard Lévy a indiqué que ce programme était évalué à 55 milliards d’euros d’ici à 2025. Cela revient à doubler les investissements annuels sur le parc qui passeront à 5 mds €/an contre 2,5 mds €/an actuellement, a-t-il indiqué.

Soulignons que le montant global de 55 mds € s’entend dans l’hypothèse que le programme porte sur l’ensemble du parc, à savoir les 58 réacteurs. Or, la France s’est fixé un objectif de réduction de la part du nucléaire dans la production électrique, part qui doit être ramenée à 50 % autour de 2025 contre 75 % à 80 % actuellement. L’évolution du mix énergétique sera précisée par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

« Le parc existant en France a 30 ans d’âge moyen et je suis confiant sur la capacité d’EDF à prolonger, avec ses grands partenaires, et en toute sécurité la durée de fonctionnement de ce parc jusqu’à 50 ans, voire jusqu’à 60 ans » , a déclaré Jean-Bernard Lévy devant la commission des Affaires économiques du Sénat.

 

Grand carénage

 

Actuellement, la durée de vie des 58 réacteurs nucléaires français est limitée à 40 ans. Le programme grand carénage est très important pour « maintenir un prix de l’électricité très inférieur à ceux de nos voisins » , a ajouté le p-dg du groupe. Le coût de production du parc nucléaire sera « de 55 €/MWh, coût qui inclut le grand carénage ».

« Le calendrier (des travaux du grand carénage) dépendra de négociations détaillées avec l’ASN qui n’ont pas commencé », a indiqué Jean-Bernard Lévy, ajoutant que « le conseil d’administration d’EDF a déjà été saisi et est à nouveau saisi » sur ce programme. Dans une interview au magazine Usine Nouvelle, la ministre de l’Énergie, Ségolène Royal avait indiqué qu’« une partie du grand carénage a été adoptée par le conseil d’administration d’EDF avec mon accord » .

Concernant Fessenheim, Jean-Bernard Lévy a indiqué aux sénateurs que le gouvernement lui a demandé « de considérer que le projet qu’il mène aujourd’hui c’est la fermeture des deux tranches de Fessenheim, mais qu’il est prêt, si l’entreprise le propose, à analyser des alternatives, que deux autres tranches de 900 MW pourraient être fermées ». L’étude est en cours.

Le projet de loi sur la transition énergétique, qui doit être examiné début février au Sénat, prévoit de plafonner la capacité nucléaire de la France à 63,2 GW, son niveau actuel.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le
    Le chiffre redonné par Jean-Bernard Lévy, de 55 milliards d’euros pour l’ensemble du grand carénage, est celui d’EDF, ce n’est pas celui avancé par la Cour des comptes qui table plutôt sur le double, soit 110 milliards. D’autres chiffres, invérifiables en l’état, circulent aussi, plus élevés. La pertinence comptable de ces travaux, envisagés depuis 4 années déjà, demeure incertaine, compte tenu des évolutions technologiques en cours et notamment de la montée en puissance des renouvelables, plus concurrentiels, associés ou non à des systèmes de stockage, ainsi qu’Elon Musk de Tesla l’a proposé tout récemment et il est donc assez probable que ces travaux ne concerneront pas l’ensemble du parc, qui par conséquent, verra dans les 10 années qui viennent plusieurs réacteurs retirés définitivement du service.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X