Industrie/Négoce

Plus nombreux, plus économes, plus confortables : les ascenseurs doivent s’adapter aux nouvelles attentes

Mots clés : Ascenseur - Efficacité énergétique - Grand âge - Réglementation thermique et énergétique

Vieillissement de la population, densification urbaine… Les ascensoristes ont décidé d’anticiper les évolutions sociétales en interrogeant, via une enquête, les utilisateurs des ascenseurs sur leurs attentes vis-à-vis du mode de transport le plus utilisé chaque jour en France avec 100 millions de trajets.

« L’ascenseur de demain devra être plus accessible à tous pour 52% des Français, plus économe en énergie pour 39%, plus sûr pour 38%. Et devront être plus nombreux dans les immeubles pour 21% des répondants. » Munis des résultats de ce sondage d’opinion réalisé par Ipsos* en avril et publié mardi 28 avril, que vont, que doivent, que peuvent faire les ascensoristes ?

Touchés par l’arrêt de certaines obligations de mise en sécurité des appareils après un moratoire et des mesures de simplification – en 2014 les « ventes de modernisation » ont chuté de 60% par rapport au pic d’activité de 2008 (665M€/256M€ en 2014) – les ascensoristes sont « condamnés » à se tourner vers l’avenir pour établir dès maintenant une stratégie de filière.

Première bonne nouvelle, les Français veulent plus d’ascenseurs, partout. Conscients du vieillissement de la population, ils sont 83% à juger « importante l’installation d’un ascenseur dans les immeubles de moins de 4 étages ». « Dès lors nous devrons être capable de mettre des ascenseurs partout », commente Pierre Hardouin, président de la Fédération des Ascenseurs, qui regroupe 120 entreprises du secteur. « Dans le neuf, il faut prévoir dès la conception soit l’installation d’une cabine, soit la possibilité d’installer une cabine dans le futur. Nous travaillons donc auprès des maîtres d’oeuvre. En rénovation, nous développons des technologies pour installer des ascenseurs dans des espaces qui n’étaient pas prévus. La machinerie est miniaturisée et simplifiée par exemple. Mais on peut aussi imaginer des solutions avec des ascenseurs à l’extérieur de l’immeuble desservant les appartements. Enfin nous cherchons toujours à optimiser l’espace intérieur des cabines pour avoir des cabines de plus en plus « grandes » dans des cages plus ou moins étroites. »

 

Flirt

 

Deuxième point d’attaque : la transition énergétique. 39 % des personnes interrogées veulent des machines plus économes en énergie. Les ascensoristes ont un rôle à jouer. « Nos ascenseurs sont déjà de plus en plus économes », assure Pierre Hardouin. « Des systèmes de récupération et de stockage d’énergie sont développés. On travaille sur le 0 kwh ! L’alimentation par énergie solaire existe déjà, comme à Rezé près de Nantes. » Par ailleurs, la Fédération entend valoriser les travaux d’économies d’énergie sur les ascenseurs par des certificats d’économies d’énergie. Des travaux sont en cours avec les obligés.

Enfin les Français veulent des appareils plus sûrs, plus accessibles et plus confortables. De plus en plus « connectées », les cabines offrent de nouveaux services (maintenance à distance, écrans vidéos, signalisation sonore et visuelle pour les personnes souffrant de déficience visuelle ou auditive) ; plus spacieuses, elles doivent pouvoir permettre un meilleurs accès aux personnes à mobilité réduites. Enfin, de nombreuses personnes interrogées souhaitent voir se renouveler l’esthétique et le design des appareils.

Un ascenseur moderne ? De quoi peut-être donner envie à davantage de gens de faire comme 12% des sondés qui ont avoué flirter dans les ascenseurs. Voire peut-être de faire monter encore le pourcentage de ceux qui avouent y avoir déjà fait l’amour. Ils sont quand même 4%.

* Sondage réalisé sur un échantillon de 1001 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X