Immobilier

Plan pour l’habitat social au Sénégal : « une opportunité pour les nationaux comme pour les étrangers »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Lors du Mondial du Bâtiment, le directeur sénégalais de la Promotion de l’habitat social a présenté le projet de l’Etat pour la construction de logements sociaux. Objectif : 150 000 unités construites par an pendant trois ans.

Mamadou Lamine Diouf, directeur de la Promotion de l’habitat social du Sénégal, a présenté lors d’une conférence au Mondial du Bâtiment, le plan étatique pour le logement social dans le pays. Il s’agit du sixième volet du plan Sénégal émergent, lancé sur la période 2013-2035 et prévu pour relancer la croissance dans le pays.

Le constat de départ est simple : avec une urbanisation galopante, 52,5 % de la population sénégalaise vivra en ville d’ici 2030 selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). Or la demande de logement et supérieure à l’offre, avec un déficit de 300 000 logements à Dakar en 2013.

 

Les opérateurs étrangers sont les bienvenus


« L’habitat est devenu un enjeu économique et non juste social » annonce Mamadou Diouf. Et pour cause, le BTP représente 11% du PIB sénégalais. Le gouvernement souhaite donc tirer le secteur de la construction afin de booster l’économie. Pour cela, et malgré les craintes des acteurs du BTP locaux, il faudra faire appel à des opérateurs étrangers. « Nous les accueillerons à bras ouvert » promet Mamadou Diouf. ‎M. Doumbia, chef du service Travaux dans l’entreprise publique de BTP Sicap SA, affirme que la société détient déjà plusieurs offres de partenariat avec des entreprises étrangères. Un procédé facilité par une récente loi qui encourage les partenariats public-privé (PPP).

 

Les acteurs locaux et communautaires privilégiés

 

Mais Dakar a d’ores et déjà mis en place des mesures pour encourager les acteurs locaux grâce, par exemple, à une exonération de taxes. De même, l’Etat souhaite engager un mécanisme d’agrément, qui serait délivré à des promoteurs immobiliers locaux à condition qu’ils respectent le programme prévu par le gouvernement. Les deux sociétés de construction publique, la Société nationale des habitations à loyers modérés (SNHLM) et la Sicap, seront également aidées par l’Etat pour les appels d’offres internationaux grâce à un système appelé « clé en main », qui n’est pas encore mis en place. « Nous voulons booster la construction en intervenant sur la solvabilité du candidat » ajoute Mamadou Diouf.

Au-delà du niveau national et international, le panafricanisme est aussi envisagé. La plupart des composantes du bâtiment sont importées par le Sénégal. « Pour avoir de la céramique, il faut aller la chercher en Afrique du Nord ou du Sud » rappelle M. Diouf. L’État sénégalais y voit une opportunité de créer un marché domestique communautaire.

 

Des habitations destinées aux primo accédants


80% de ces logements seront destinés à des promo accédants qui n’auraient pas pu avoir accès à un logement sans les pouvoirs publics. Il s’agit de locataires dont les revenus sont peu élevés ou instables. Un plafond, qui n’est pas encore déterminé, sera décidé. « Nous ne sommes pas en train de créer des ghettos mais des logements modernes et viables avec une mixité fonctionnelle » rassure M. Diouf.

 

L’annonce de la construction de trois pôles urbains sur 2014-2023 vont dans le sens des mesures pour l’habitat social au Sénégal. Les premières pierres du méga pôle urbain Diamniadio, à quarante kilomètres de Dakar, seront posées en janvier 2016. Les deux autres pôles, celui du Lac rose et de Dagar Kholpa, ne sont pas encore lancés.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X